En s’imposant à l’Allianz Riviera face à l’OGC Nice (0-2), l’AS Monaco a validé son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Buteur et dans tous les bons coups, Kevin Volland a réalisé un grand match, tout comme l’infatigable Cesc Fabregas, titularisé au milieu de terrain. Retrouvez les notes des joueurs de l’AS Monaco.

>> À LIRE AUSSI : Coupe de France : Monaco remporte le derby de la Côte d’Azur et file en huitième

>> À LIRE AUSSI : Quand l’AS Monaco inspire les pays voisins et aspire à l’Europe

Radoslaw Majecki (6) : Peu sollicité en première période, le Polonais a gardé sa cage inviolée. À son actif ? Une prise de balle parfaite sur coup franc (25’), une sortie bien sentie (77’), un ballon tranquillement négocié dans les airs sur corner (83’) et un arrêt déterminant dans le temps additionnel.

Ruben Aguilar (8) : Solide défensivement, l’international français a signé quelques bons retours, notamment sur Kamara en début de match. De quoi soulager sa défense à plusieurs reprises. Récompensé de ses efforts par un but d’une frappe à ras-de-terre imparable (87′).

Travel Club Monaco

Guillermo Maripan (6) : Aligné aux côtés de Disasi, l’international chilien n’a pas eu beaucoup à s’employer en première période. Remplacé par Benoît Badiashile (46’) à la pause, qui s’est montré concentré, appliqué, et qui a vu sa tête repoussée par Benitez (90’).

Axel Disasi (7) : Le capitaine de l’AS Monaco en l’absence de Ben Yedder s’est montré serein dans ses interventions, en coupant à plusieurs reprises la trajectoire du ballon et en repoussant le danger.

Fodé Ballo-Touré (6) : Régulièrement porté vers l’avant dans son couloir gauche, Ballo-Touré s’est également montré vigilant défensivement en sortant sur le porteur de balle et en annihilant des offensives niçoises. Ses centres laissent encore à désirer. Remplacé par Caio Henrique (80’).

Aurélien Tchouaméni (Non noté*) : Le milieu de terrain monégasque a brillé dans la récupération, tout en étant à l’origine de l’ouverture du score après avoir chipé le cuir à l’entrée de la surface de réparation. Malheureusement contraint de céder sa place sur blessure (36’). Remplacé par Eliot Matazo (7), trop tendre en défense sur Dolberg qui a trouvé le poteau (62’), mais qui a réussi à gratter de précieux ballons en reprenant parfaitement le flambeau laissé par Tchouaméni.

Youssouf Fofana (6) : Il s’est fendu d’une énorme projection vers l’avant qui n’a finalement pas été récompensée (13’) en première mi-temps. À part ça, Fofana a fait le job dans l’entrejeu, en encadrant bien Matazo à son entrée.

Cesc Fabregas (8) : Positionné comme un numéro dix, l’Espagnol a réalisé une immense première période en délivrant des passes sublimes. Passeur décisif à ras-de-terre sur l’ouverture du score de Volland d’un coup d’œil parfait (29’), Fabregas a également réalisé une ouverture lumineuse à destination de Jovetic (50’). Remplacé par Aleksandr Golovin (80’).

Krépin Diatta (5) : Un excellent ballon en profondeur pour Jovetic (11’). Pour le reste, l’international sénégalais ne s’est pas montré dangereux, en se montrant très brouillant dans ses offensives, à l’image d’une frappe complètement manquée (13’). Intéressant défensivement. Remplacé par Sofiane Diop (64’), très utile dans son travail défensif.

Kevin Volland (8) : Il a parfaitement combiné avec Fabregas, qui lui a rapidement rendu d’une passe magnifique que l’international allemand a converti en but (29′). Un peu partout sur le terrain, Volland a fait un gros travail défensif comme en atteste un tacle musclé (53’). Sa qualité technique a également été précieuse pour ses coéquipiers.

Stevan Jovetic (5) : Beaucoup d’occasions, mais à l’arrivée, l’international monténégrin n’a pas trouvé le chemin des filets. Une frappe trop tendre (11′), une autre manquée (13′), un contrôle raté sur un service millimétré de Fabregas (50′), une nouvelle frappe à côté (75′), un coup franc dans le petit filet de Benitez (76′) et un ultime face à face manqué en fin de rencontre alors qu’il devait servir Golovin seul au point de pénalty. Un match frustrant.

*Le milieu de terrain monégasque a joué moins de 45 minutes.