Le 8 mars est une journée internationale pour faire le point sur l’état des droits des femmes dans le monde. À Monaco et partout ailleurs, chacun célèbre cette journée à sa manière. Voici la nôtre.

Les origines de cette journée de sensibilisation et de mobilisation remontent à 1977. Sous l’initiative de l’ONU, le 8 mars devient la Journée internationale des droits des femmes. À cette occasion, Monaco Tribune ouvre ses pages, encore plus qu’à l’habitude, à des femmes qui se battent pour le changement. 

Cette semaine, nous avons choisi de mettre à l’honneur dans une série d’articles les associations qui œuvrent, souvent depuis longtemps, à rendre la vie des femmes meilleure en Principauté. Certaines sont un soutien pour la réussite des femmes en entreprise, d’autres misent sur l’éducation et d’autres mettent en valeur les femmes responsables. Mais toutes dans un seul but : établir une égalité entre les hommes et les femmes et lutter contre les discriminations. 

Les organisations Femmes Leaders Mondiales Monaco, Aux Coeurs des Mots, She Can He Can et l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises de Monaco, entre autres, ont besoin de nous tous et toutes pour se faire entendre.


2020 : une année particulière

L’année 2020 qui vient de s’écouler et en particulier le confinement ont apporté leur lot de difficultés à une lutte déjà compliquée. Prenons l’exemple des violences faites aux femmes. Même si les chiffres sont restés stables en Principauté, avec ces restrictions, les femmes victimes de violences sont de plus en plus isolées. Prévenir les violences à l’égard des femmes est un des nombreux engagements du Comité Droit des Femmes à Monaco.

>> À LIRE AUSSI : Violences faites aux femmes en 2020, c’est l’heure du bilan à Monaco


#8MarsMonaco

Ce sont bien les femmes qui ont joué un rôle de premier plan dans la gestion de la crise sanitaire. C’est pourquoi la campagne #8MarsMonaco de cette année, lancée par le Comité pour la promotion et la protection des droits des femmes, est consacrée aux femmes en première ligne pendant le confinement de mars 2020.

Au travers de 64 portraits, qui sont assemblés sous forme d’œuvres photographiques, l’artiste Anthony Alberti, alias Mr One Teas, met en avant ces héroïnes du quotidien. Leurs visages trônent, depuis quelques jours, aux entrées de la Principauté, sur le Rocher, ou encore dans la galerie commerciale de Fontvieille.

Encore plus que les autres années, mon objectif était de faire tomber les masques pour découvrir les sourires de toutes ces femmes

Anthony Alberti, alias Mr One Teas

Le Prince Albert II, la Princesse Charlène, des représentants du Gouvernement Princier et du Conseil National se sont joints à l’initiative en participant à une vidéo pour remercier les femmes qui ont participé à l’opération #8MarsMonaco.