Tapis roulants, ascenseurs publics, ou encore escaliers mécaniques : Monaco compte aujourd’hui près de 140 liaisons qui facilitent ainsi le quotidien de ses habitants et des visiteurs. Un réseau que la Principauté va en partie moderniser d’ici à 2025. 

La Principauté compte désormais tout un réseau de près de 140 installations, dont 80 ascenseurs publics accessibles en permanence, 37 escaliers mécaniques, 8 trottoirs roulants et 8 monte-handicapés. Un parc qui facilite quotidiennement les déplacements des habitants et des visiteurs, mais qui tend à vieillir : la durée de vie d’une liaison mécanique s’élève généralement à quinze années.

La Direction de l’Aménagement Urbain (DAU) de Monaco, a donc pris la décision de remplacer soixante-cinq liaisons mécaniques au sein de son réseau, d’ici à 2025. La DAU souhaite ainsi équiper la Principauté d’installations plus performantes mais aussi plus fiables, tout en veillant à doter les espaces urbains de nouvelles technologies, dans une volonté d’économiser toujours plus d’énergie. « Les installations actuelles seront remplacées par des technologies aux moteurs moins gourmands en énergie », a récemment précisé Régis Fontanez, Chef de la section énergie de la DAU, au micro de Monaco Info.

Vers un objectif de neutralité carbone

Cette modernisation du réseau des liaisons mécaniques s’inscrit d’ailleurs dans une politique de mobilité douce et dans un souci d’amélioration de la qualité de l’air. En incitant les visiteurs et résidents monégasques à se déplacer à pied plutôt qu’en voiture, Monaco espère ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre, notamment dans le cadre de son actuelle politique de transition énergétique et son objectif de neutralité carbone d’ici 2050. À pied, il est déjà possible de traverser Monaco d’est en ouest en seulement 45 minutes !

En 2020, ce sont déjà neuf ascenseurs publics qui ont été remplacés, dont ceux du marché de la Condamine. Cette année, 17 autres liaisons seront ainsi renouvelées.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Mobilité douce : des nouveautés en Principauté