La Méditerranée est aujourd’hui l’une des mers les polluées au monde par le plastique. Face à cet alarmant constat, l’association BeMed, abritée par la Fondation Prince Albert II, soutient des acteurs de la région qui mettent en place des solutions efficaces et durables. 

La crise sanitaire de la Covid-19 a considérablement accentué notre consommation de plastiques à usage unique en 2020. Une mauvaise nouvelle pour nos mers et nos océans, déjà fortement pollués par des tonnes de plastiques, véritables fléaux pour la biodiversité marine. L’association BeMed continue donc sa lutte contre la crise planétaire du plastique, en soutenant cette année douze initiatives lancées par des acteurs engagés dans neuf pays de la Méditerranée.

Un réseau de 69 projets méditerranéens

À l’occasion de la Monaco Ocean Week, l’association a donc dévoilé les noms des projets lauréats parmi lesquels on trouve la mise en place d’alternatives au plastique dans le monde agricole en Albanie, la valorisation des commerces « sans plastique » à Minorque aux Baléares, l’amélioration du système de collecte des déchets de la région d’Ulcinj au Monténégro ou encore la création de clubs environnementaux au sein d’écoles primaires tunisiennes. En France, le projet de MareVivu qui consiste à collecter des déchets plastiques et à évaluer leur taux de recyclabilité, tout en sensibilisant le grand public, a également été sélectionné. L’association BeMed soutient déjà soixante-neuf projets, au sein de quatorze états, en Méditerranée. 

>> À LIRE AUSSI : Lauréats BeMed 2020 : S’engager pour une Méditerranée sans plastique