Parti le premier après l’abandon de Charles Leclerc avant le départ de ce 78e Grand Prix de Monaco, Max Verstappen a remporté la course devant Carlos Sainz et Lando Norris.

Les mésaventures de l’un ont fait le bonheur de l’autre. Victime d’un problème technique à quelques minutes du départ du Grand Prix, Charles Leclerc (Ferrari) a été contraint à l’abandon. De quoi offrir à Max Verstappen (Red Bull) le champ libre, lui qui avait signé le deuxième temps des essais qualificatifs. 

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Monaco : Charles Leclerc contraint à l’abandon avant le départ

Avec un rythme effréné, le Néerlandais a rapidement pris de l’avance sur Valtteri Bottas (Mercedes), qui a abandonné avant la mi-course pour une erreur de changement de pneumatiques aux stands. C’est donc Carlos Sainz (Ferrari) qui a profité de cet abandon pour reprendre la deuxième place de la course. Si l’Espagnol est bien revenu sur Verstappen, le pilote Red Bull a accéléré le rythme pour creuser l’écart sur son poursuivant et signer sa première victoire en Principauté. 

Sainz sauve Ferrari, Hamilton déçoit

Verstappen en profite pour prendre la tête du championnat du monde par la même occasion après la décevante septième place de Lewis Hamilton (Mercedes). Étincelant au volant de sa McLaren maculée des couleurs Gulf, Lando Norris a pris la troisième place du Grand Prix, devant Sergio Perez (Red Bull), Sebastian Vettel (Aston Martin) et Pierre Gasly (Alpha Tauri).

>> À LIRE AUSSI : QUIZZ : Connaissez-vous bien le Grand Prix de Monaco ?

Travel Club Monaco

Au championnat du monde, Verstappen s’empare de la tête du classement (105 points) devant Hamilton (100 points) et Norris (56 points). Prochain rendez-vous, à Bakou (Azerbaïdjan), le 6 juin prochain.