Un week-end à Rome ou une escapade à Milan ? Munis d’un précieux « certificat vert », les touristes pourront bientôt redécouvrir l’Italie et visiter ses lieux chargés d’histoire. Dans le cadre de sa lutte contre la propagation de la Covid-19, le pays rouvre ses frontières aux voyageurs sans leur imposer de quarantaine dès le samedi 15 mai prochain, sous plusieurs conditions.

En avril dernier, le rebond de la pandémie avait amené l’Italie à imposer une quarantaine aux voyageurs désireux de se rendre sur son sol. Le ministère de la santé italien exige pour l’instant que les voyageurs en provenance de l’Union européenne aient réalisé un test dans les 48 heures avant leur arrivée en Italie et qu’ils aient passé une période de cinq jours en isolement à une adresse précise indiquée aux autorité sanitaires du pays, avant d’effectuer un second test sur place. Le 15 mai prochain, le pays se prépare à accueillir de nouveau les touristes sans leur imposer quelque période d’isolement, à condition que ces derniers soient munis d’un « certificat vert ».

Un certificat valable pendant six mois

Pour obtenir ce précieux sésame, le voyageur doit avoir reçu une vaccination complète contre la Covid-19, attester d’une guérison au coronavirus certifiée par un test négatif ou avoir effectué un test PCR ou hygiénique négatif dans les 48 heures précédant le départ. Le certificat vert aura une durée de six mois et perd sa validité si son titulaire se voit diagnostiqué positif au coronavirus.