Après un taux de 100 % de réussite au baccalauréat, c’est un avenir radieux qui est présagé pour les lycéens monégasques ! Certains d’entre eux ont partagé leurs projets d’avenir pour Monaco Tribune.

Ce fut une année éprouvante pour les élèves de la Principauté. Entre la crise sanitaire et l’installation du nouveau Baccalauréat, nos lycéens n’ont pas démérité et ont obtenu d’excellents résultats cette année.

Amanda : un esprit curieux

Comme Amanda Tello Adam qui a décroché son baccalauréat général mention très bien spécialité physique et SVT avec l’option mathématiques complémentaires. Pour sa première année post-bac, Amanda compte se rendre à Toulouse pour intégrer l’école d’ingénieur en agronomie, agroalimentaire, agriculture et sciences du vivant de PURPAN.

« Je n’ai pas un projet professionnel en tête précisément, bien que les domaines d’études que j’envisage m’intéressent réellement et j’ai vraiment très hâte d’intégrer l’école. » Ainsi, cette première année lui permettra de connaître et approfondir de nouvelles matières et domaines de spécialités qui lui permettront d’élaborer son projet professionnel : « c’est quelque chose qui évoluera au cours du temps. »

Louis : un projet bien précis

Pour Louis Tudor, son projet professionnel est clair et net. Après avoir obtenu son baccalauréat général spécialité Mathématique et Sciences du numérique, il compte approfondir ces disciplines. Pour cela, il se dirige vers une école d’informatique dans le domaine de la cybersécurité qui, pour lui, est un domaine « omniprésent dans le monde d’aujourd’hui et le sera aussi dans le monde de demain. »

Travel Club Monaco

Des études qui prépareront Louis au mieux pour intégrer la police, et plus spécifiquement, la lutte contre la cybercriminalité, « c’est un type de crime qui est en forte hausse de nos jours. »

Marine : une ouverture sur le monde

Tout comme ses camarades, Marine Coia peut partir confiante pour la suite de ses études. Marine a obtenu son baccalauréat général mention très bien avec les spécialités SES (abandonnées en première), LLCE Anglais et Géopolitique. L’année prochaine, elle reste sur la Côte d’Azur où elle commencera une classe préparatoire en Lettres au lycée Massena à Nice.

« J’aimerais pour l’instant travailler dans le monde du livre et de l’édition. Sinon la communication et les langues en général m’intéressent beaucoup aussi. » Bien qu’elle continue ses études en France, elle ne serait pas importunée si, dans le futur, elle doit partir à l’étranger (avec une préférence pour les pays anglophones) « la prépa, c’est avant tout pour préparer pour des écoles, j’attends de voir ce qui est proposé et comment ça se passe ! »

Monaco Tribune leur souhaite des très bonnes vacances bien méritées et une bonne continuation pour la suite !