Le Prince Albert II est venu encourager les participants du Rallye Aïcha des Gazelles.

Le samedi 18 septembre, le Prince Albert II a agité le drapeau pour donner le coup d’envoi des véhicules électriques de la 30ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles. Depuis le Musée Océanographique, les e-Gazelles ont pris la direction de Tanger, au Maroc.

Dans cette course 100% féminine, nous retrouvons l’équipage n°500 de Manal Faxelle-Abouhamda et Karolyn Favreau. Elles concourent pour l’association Monaco Liver Disorder, aux côtés d’une trentaine d’autres équipages qui participent pour diverses associations. L’arrivée du rallye est estimée au 2 octobre prochain.

>> À LIRE AUSSI : Entre audace et solidarité : pourquoi participent-elles au Rallye des Gazelles ?

Bientôt l’hydrogène au Rallye des Gazelles ?

Un rallye-raid pas comme les autres, puisqu’il est le seul à disposer d’une catégorie 100% électrique, dont sa Présidente, Dominique Serra, s’en est félicitée au micro de Monaco Info : « ça se passe dans le désert en hors-piste, ce n’est pas anecdotique (…) l’électrique demande beaucoup de contraintes mais nous sommes arrivées à relever le défi. »

Une fierté pour le rallye, mais aussi pour la Principauté, dont la Fondation Prince Albert II est partenaire : « On veut vraiment faire avancer cette idée qu’il y a des solutions qui existent, j’espère qu’on pourra voir aussi des véhicules à hydrogène participer à ce rallye dans le futur » a souligné le Souverain.

>> À LIRE AUSSI : L’hydrogène vert et la navigation de plaisance : quelles tendances en Principauté ?