Le Grand Prix de Russie s’est tenu ce dimanche à Sotchi. Une course marquée par la pluie qui s’est invitée à quelques tours de la fin et qui a bouleversé le classement final.

Lewis Hamilton franchit la barre des 100 Grand Prix remportés

Il est désormais centuple vainqueur en Formule 1. Ce dimanche, en Russie, le Britannique est devenu le premier pilote de l’histoire à dépasser la barre des cent victoires en F1. Pourtant parti depuis la quatrième place sur la grille et rapidement rétrogradé à la sixième place après un départ manqué, Lewis Hamilton (Mercedes) a fait preuve de patience pour se retrouver deuxième, puis en tête du Grand Prix à trois tours de la fin après la mésaventure de Lando Norris (voir ci-cessous).

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : le Grand Prix de Monaco aura désormais lieu sur 3 jours

Une victoire qui lui permet de marquer encore un peu plus l’histoire de la Formule 1, mais aussi de reprendre la tête du championnat du monde des pilotes, devant Max Verstappen (Red Bull), qui a terminé deuxième de la course alors qu’il s’était élancé depuis la dernière place sur la grille après avoir changé son moteur. À six courses de la fin, les deux pilotes ne sont séparés que de deux points. Le suspense reste entier.

Lando Norris laisse échapper la victoire à 3 tours de l’arrivée…

La frustration est immense pour le jeune pilote britannique. Alors qu’il avait signé la pole position, la première de sa carrière, et qu’il figurait en tête du Grand Prix à trois tours de la fin de la course, Lando Norris (McLaren) a vu ses rêves de première victoire en F1 s’envoler à cause de la pluie et d’une stratégie audacieuse, qui s’est finalement avérée désastreuse.

>> À LIRE AUSSI : F1 : Charles Leclerc, Carlos Sainz Jr, qui terminera devant à l’issue de la saison ?

En pensant finir la course avec des pneus slicks, les ingénieurs de McLaren se sont manqués, la pluie s’étant intensifiée dans les derniers instants de la course. Repassé par les stands, Lewis Hamilton a lui chaussé des pneus intermédiaires, lui permettant de fondre sur Norris, qui est même sorti de la piste pour finalement terminer à la septième place. Une immense déception.

…Et Charles Leclerc une place dans les 10 !

Comme Lando Norris, le Monégasque pourra nourrir de grands regrets au terme de ce Grand Prix de Russie. Parti depuis l’avant dernière place sur la grille après le changement de moteur sur sa Ferrari, Charles Leclerc (Ferrari) a réalisé un magnifique départ qui lui a permis de se retrouver rapidement aux portes du top 10.

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : La malchance s’abat-elle sur Charles Leclerc cette saison ?

Remonté jusqu’à la cinquième place, le pilote de la Scuderia a lui aussi subi les conséquences de la pluie en fin de course. En tentant de ne pas entrer aux stands, le Monégasque a tiré tout droit avec ses slicks, terminant finalement la couse à la quinzième place. Son coéquipier, Carlos Sainz, a lui terminé sur le podium avec une belle troisième place finale.