Brève

Les déchets plastiques à usage unique interdits en 2024

La cérémonie de la Semaine européenne de réduction des déchets
Direction de la Communication / Manuel Vitali

Le Gouvernement a annoncé le 20 octobre la fin des déchets plastiques à usage unique d’ici 2024 : une belle avancée en matière de développement durable.

Monaco va un peu plus loin dans son combat pour la réduction des déchets. Valérie Davenet, Directrice de l’Environnement, a fixé une série d’échéances pour les trois années à venir, visant à interdire peu à peu tous les déchets plastiques non recyclables. Une déclaration qui participe à la politique ambitieuse de développement durable et de protection des océans entamée par le Gouvernement il y a de ça déjà quelques années.

Mercredi 20 octobre, les participants à la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) ont été récompensés lors d’une cérémonie au Musée Océanographique. L’édition 2020, 100 % virtuelle à cause de la crise sanitaire, avait mobilisé 45 acteurs pour 36 actions labellisées. L’édition 2021 aura lieu très prochainement, du 20 au 28 novembre.

Le calendrier des interdictions des déchets plastiques

Voici le détail des mesures prises par le Gouvernement d’ici 2024. 

  • 2021 : un large panel de déchets plastiques déjà interdits

Depuis le mois de juin de cette année, les assiettes en plastique, les couvercles pour gobelets, les piques à steak, les pots à glace et les contenants en polystyrène expansé ne sont plus autorisés. C’est également le cas des confettis en plastique, des tiges de ballon de baudruche et de tous les produits à base de plastique oxodégradable. Les restaurateurs n’ont plus le droit de proposer des formules repas à tarif préférentiel lorsqu’elles comprennent une canette ou une bouteille en plastique. 

  • 2022 : interdiction des emballages alimentaires et des jouets en plastique

Finis les films plastiques et les étiquettes plastiques autour des fruits et légumes, mais aussi les sachets de thé non biodégradables et les jouets en plastique distribués dans les menus pour enfant. De plus, les entreprises seront obligées de mettre à disposition de la vaisselle sur les lieux de restauration de leurs employés. Dans les restaurants et snacks, les couverts jetables deviendront payants.

  • 2023 : interdiction des tickets de caisse et de la vaisselle jetable

Un pas en avant supplémentaire avec l’interdiction pure et simple pour les restaurateurs de fournir de la vaisselle jetable lorsque les clients consomment sur place. Quant au ticket de caisse, il ne sera plus donné automatiquement mais sur demande expresse du consommateur.

  • 2024 : interdiction des accessoires de restauration à usage unique

Pour finir, les plateaux repas, les barquettes, les emballages de sandwich et autres contenants en plastique à usage unique seront prohibés.