La SNCF vient d’ouvrir une enquête publique en ligne. Les usagers peuvent exprimer leurs idées ou remarques jusqu’au 28 février.

1. Des TER plus nombreux et des trajets plus courts

Objectif : augmenter la fréquence des TER, en améliorant leur cadence. De nouvelles liaisons sur l’axe Marseille-Vintimille pourraient être créées, en traversant les métropoles sans correspondance. Le projet prévoit de doubler le nombre de TER par heure, en particulier aux alentours de Marseille, Toulon et Nice.

Sur les 20 000 trains qui traversent Marseille chaque année, les temps de parcours devraient être diminués de 15 à 20 minutes en direction ou depuis Nice et Toulon, en supprimant le rebroussement dans la cité phocéenne.

LIRE AUSSI : SNCF : deux chantiers perturbent le trajet entre Nice et Vintimille

2. Moins de retards et un trafic fluidifié

Pour éviter les conflits entre les trains lents et les trains rapides, qui peuvent occasionner des retards massifs en cas de problème sur un seul train, le projet doit faciliter la traversée du nœud ferroviaire marseillais. Les minutes perdues devraient diminuer de 40% par an en construisant une gare traversante souterraine et en réorganisant les voies en surface pour éviter les conflits.

En conséquence, de nouveaux sillons de fret (c’est-à-dire des créneaux pour le transport de marchandises) pourront être dégagés en heures creuses.

3. Des liens avec d’autres moyens de transports

Avec la création de gares inter-modales et éco-conçues, les usagers pourront plus facilement effectuer leurs trajets grâce à d’autres moyens de transports (bus, tram, vélo, piéton ou voiture avec des parkings relais).

Ces nouvelles gares seront liées aux projets urbains structurants déjà prévus notamment aux abords de Marseille, Nice et Cannes.

Plus d’infos et participation à l’enquête ici.