L’ancien directeur des écuries Benetton Formula et Renault F1 Team a récemment été nommé ambassadeur de la Formule 1, en charge du développement des collaborations commerciales. Dans une interview accordée à Monaco Matin, Flavio Briatore s’est confié sur ce retour dans la plus prestigieuse des compétitions automobiles.

Il ne s’y attendait pas. Écarté depuis 2008 de la discipline, l’Italien a fait son grand retour en Formule 1 cette année dans un rôle d’ambassadeur qui lui va comme un gant. « J’ai entamé mon rôle d’ambassadeur il y a quelques jours au Grand Prix de Bahreïn et mon impression, c’est comme si je n’avais jamais quitté ce monde, a-t-il confié à Monaco Matin. Les gens que je connaissais sont encore là et sont ravis de me voir. »

LIRE AUSSI : Flavio Briatore fait son grand retour en Formule 1

Un rôle d’expert que Flavio Briatore entend mener à bien. « On m’a demandé de veiller sur les sponsors, de travailler au développement de Grands Prix de nouveaux pays, explique-t-il. Nous avons parlé longuement avec Stefano Domenicali (patron de la F1) pour trouver une solution afin de l’aider. À Bahreïn, nous avons signé un premier partenariat avec la compagnie MSC, un géant du monde de la croisière. C’est le premier sponsor que je ramène à la Formule 1 et c’est un joli coup. »

Un retour comme patron d’écurie pas d’actualité

Déjà plongé dans le grand bain, le résident monégasque à la tête de cinq établissements en Principauté, est également revenu sur son costume de patron d’écurie qu’il n’entend pas réenfiler dans le futur. « À l’époque, la pression que nous avions pendant les Grands Prix était énorme. Maintenant, je suis plus relax, dans les bureaux, les réunions. Je n’ai plus l’adrénaline que j’avais comme patron d’écurie mais je l’ai eu pendant vingt-deux ans. Maintenant, basta ! Je suis très bien dans l’organisation pour aider et donner le maximum. »

LIRE AUSSI : Flavio Briatore ouvre un deuxième restaurant Cova en Principauté

L’ancien boss de Renault F1 Team a ensuite livré son regard sur cette saison 2022, marquée pour l’instant par la domination du pilote monégasque Charles Leclerc. « La saison dernière s’est terminée dans une tension dramatique avec le duel entre Hamilton et Verstappen, c’est quelque chose que personne n’oublie, admet-il. Et on a commencé cette saison encore mieux avec les deux Ferrari gagnantes ! Je crois que ça va revitaliser toute la Formule 1. Charles Leclerc a fait un super boulot, Carlos Sainz aussi. Nous allons avoir un championnat que j’espère magnifique avec Ferrari comme protagoniste. Même si gagner le championnat, c’est une autre histoire… »