Le vice-président du Yacht Club de Monaco et le membre du Y.C.M. s’apprêtent à faire l’acquisition du premier Persico Fly 40, un monocoque directement inspiré des bateaux de la prestigieuse Coupe de l’America.

C’est un mastodonte des mers, ultra moderne et diablement rapide qui battra prochainement pavillon du Yacht Club de Monaco. Une acquisition prestigieuse, qui s’inscrit « dans le cadre de la Team Malizia, afin de promouvoir la voile de compétition au plus haut niveau, notamment auprès des jeunes du Yacht Club » confie Pierre Casiraghi, enthousiaste à l’idée d’accueillir ce nouveau monocoque au profil racé.

VOIR AUSSI : VIDÉO. Boris Herrmann et Pierre Casiraghi : Vendée Globe et protection de l’environnement

« Il est issu directement de la technologie de Luna Rossa lors de la dernière Coupe de l’America. Ses 100 m² de voiles auto-virantes promettent des régates spectaculaires avec une vitesse pouvant dépasser les 25 nœuds au près et atteindre les 38 nœuds au portant. »

La formation des jeunes membres du Y.C.M. au cœur du projet

Avec ses 12 m de longueur, 3,35 m de largeur et ses 1,6 tonnes, le Persico Fly 40 participera en 2023 au premier championnat international de la série, dans un format mixte très complet associant match race et régates en flotte.

Le Luna Rossa lors de la dernière Coupe de l’America en 2021 © Luna Rossa

Une nouvelle initiative qui s’inscrit dans la démarche « Monaco, Capitale du Yachting », dont la vision est de positionner la Principauté comme un pôle d’excellence dans ce secteur, en encourageant notamment la formation de la jeune génération de régatiers.

« Je suis particulièrement heureux que nous ayons convenu d’un accord pour que les jeunes membres du Y.C.M. participent également au programme, s’est félicité Peter Harrison, désireux de partager sa passion de la régate aux côtés de Pierre Casiraghi. Le circuit monocoque à foils fera sans aucun doute partie de l’avenir de la voile. »