Le chef triplement étoilé a exporté son établissement parisien au sein de l’Hôtel Hermitage.

Le concept est pour le moins novateur. Ici, les clients sont invités à déguster un repas gastronomique autour d’un comptoir, face à la brigade qui agit avec discrétion et efficacité, pour concocter des plats étonnants et savoureux.

pavyllon-yannick-alleno-comptoir
© Monte-Carlo SBM

« Proposer un lieu où les Monégasques ont l’habitude de venir »

yannick-alleno
© Monaco Tribune

En chef-d’orchestre, Yannick Alléno. Le chef trois étoiles est venu de Paris jusqu’à Monte-Carlo, pour proposer ce projet, qui présente des particularités. « La cuisine que l’on veut proposer ici, je crois qu’elle est pertinente et on évoluera au fur et à mesure. Un truc qu’on ne trouve nulle par ailleurs, par exemple, c’est la cuisine froide. Plus personne ne mange froid et les besoins physiologiques sont là. Quand on a passé la journée à griller au soleil, on a besoin de se réhydrater, donc on va essayer de proposer une cuisine qui suit les besoins de notre clientèle », explique le chef.

« Etre à Monte-Carlo, c’est particulier, c’est un « achievement », quelque part. Le prochain sera à Londres. Ce sont des cités où il faut être pour poser quelque chose », ajoute-t-il.

Et derrière ce concept de restaurant-comptoir qui casse les codes de la gastronomie traditionnelle, se cache la volonté de proposer une cuisine accessible : « Mon objectif est de proposer un lieu où les Monégasques ont l’habitude de venir, pour le petit-déjeuner, le brunch, un anniversaire… Nous ne sommes pas là pour faire la saison et partir. »

LIRE AUSSI : On a testé pour vous : Em Sherif, un voyage culinaire vers le Liban

Notre avis

Chez Pavyllon, la convivialité est au rendez-vous tant par la disposition de la salle que par le contenu de l’assiette. Depuis le comptoir, on assiste à la préparation des plats, servis avec chaleur et professionnalisme.

Face à nous, des plats frais et originaux, où l’on allie des saveurs surprenantes et audacieuses : rouget rôti en feuille de courgette croustillante, fondue de tomates à la mangue et au safran ; bar et bœuf, caviar et condiments croustillants ; mesclun à la Monte-Carlo aux légumes du potager, feuille à feuille de bœuf Wagyu aux champignons de Paris, tarte friande au chocolat fondant ou encore l’œuf « badaboum » au caviar poché.

LIRE AUSSI : On a testé pour vous : la nouvelle pâtisserie Cova sur le Larvotto

Une cuisine raffinée et originale, qui illustre l’étendue du talent du chef et de sa (très grande) brigade, et qui saura à coup sûr ravir les papilles de la clientèle. Une nouvelle adresse, à découvrir absolument !

Infos pratiques :

Service déjeuner à partir de 12h00
Menus : Déjeuner à 68 euros, Monte-Carlo à 145 euros et Hermitage à 235 euros
Informations/Réservations : +377 98 06 98 98