À trois journées de la fin du championnat, l’AS Monaco Football Féminin est déjà assurée de disputer les play-offs. Avec dix-neuf victoires en autant de rencontres cette saison, les Monégasques ont écrasé le championnat. De quoi aborder sereinement les phases finales, qui pourraient déboucher sur une montée en deuxième division.

Comment jugez-vous la saison de votre équipe jusqu’ici ?

On traverse une saison quasi parfaite jusqu’à présent. Le groupe est jeune, à l’écoute, le staff fait un travail formidable. Les filles se sont mis un challenge en tête : rester invaincues en championnat jusqu’à la fin de la saison. L’objectif, dans ces trois derniers matchs est de se préparer au mieux pour les play-offs. Nous avons aussi encore un quart de finale de Coupe Méditerranée et une demi-finale de Coupe Côte d’Azur à disputer.  

LIRE AUSSI : Houleye Deme, capitaine de l’AS Monaco Féminin : « En Coupe de France, on n’a rien lâché ! »

Il y a aussi eu ce formidable parcours en Coupe de France…

C’est une épopée magnifique, une expérience tellement enrichissante pour le groupe. Nous avons passé sept tours avant de disputer un match de gala face au Stade de Reims, pensionnaire de première division. À la mi-temps de ce match, nous étions dos à dos (0-0). C’est inespéré pour une équipe de R1 face à une équipe de D1 Arkema. Les filles ont beaucoup appris et c’est ce genre de match qui va nous servir pour les play-offs.

L’objectif, cette saison encore, est la montée en deuxième division ?

Stéphane-Guigo
© ASM FF

Tout dépendra du tirage, mais c’est l’objectif qui a été fixé en début de saison effectivement. Nous sommes proches de monter déjà depuis deux saisons, mais la pandémie de Covid-19 a freiné notre progression, avec des championnats qui ne sont pas allés à leur terme. Si on arrive en play-offs avec un effectif frais, sans blessures ni suspensions, on a nos chances. C’est une saison très longue, avec déjà plus de trente matchs disputés. Mais les filles ont beaucoup d’envie et de détermination.  

Quel regard portez-vous sur l’évolution du club depuis quelques saisons et votre arrivée en 2017 ?

Le président, André-Pierre Couffet, et Thomas Martini, responsable du développement, ont fait un travail extraordinaire pour faire grandir le club. Et pas qu’avec l’équipe première. De l’école de football jusqu’aux seniors, le club a franchi des paliers. Nous avons plus d’équipes chez les jeunes et plus de licenciées. C’est pour cela que nous voulons faire monter l’équipe première, qui est la vitrine du club, en deuxième division. Pour faire avancer le projet encore plus vite.

LIRE AUSSI : André-Pierre Couffet (AS Monaco FF) : « Devenir une place forte du football féminin »

Quelles sont les forces de votre effectif cette saison ?

Nous nous appuyons justement sur une équipe solidaire, qui se caractérise par sa force collective. Nous avons des buteuses qui marquent énormément et une défense solide. Nous avons encaissé seulement six buts en dix-neuf matchs de championnat.

Il y a aussi trois jeunes joueuses américaines, issues de l’académie des dirigeants, qui sont venues garnir l’effectif cette saison ?   

Trois issues de l’académie oui et une qui devait signer en Espagne mais qui est finalement restée chez nous. Les quatre se sont parfaitement bien intégrées. Elles ont une superbe mentalité. Ce sont des joueuses qui nous permettent de mettre du rythme, en jouant beaucoup vers l’avant.