Reportage

« Let’s talk » et « Let’s meet » : Entreparents connecte les jeunes et futurs parents

entreparents-monaco-lets-talk-lets-meet
Entreparents

Le réseau organise régulièrement des rendez-vous (« Let’s talk ») et des rencontres libres (« Let’s meet ») pour aider les parents à se sentir moins seuls dans leur chemin vers la parentalité.

C’est un cadre pour le moins calme et reposant que le réseau Entreparents a choisi pour son premier « Let’s meet » : la petite aire de jeux, sécurisée et ombragée, près de la Roseraie Princesse Grace. Il est midi : parents et enfants en bas âge affluent. L’occasion pour les nouveau-nés et tout petits de jouer avec les jeux disposés au sol et, pour les adultes, de se rencontrer et d’échanger.

entreparents-monaco-lets-meet
© Camille Esteve / Monaco Tribune

Parmi les parents, Sarra et Maeva : deux jeunes mamans résidentes. Sarra, mère d’un petit garçon de quatre mois, a découvert le réseau grâce au premier « Let’s talk », organisé le 1er juin dernier en Principauté. Une conférence organisée autour du thème du post-partum, où des professionnels ont pris la parole pour expliquer à l’assistance cette période si particulière, qui se manifeste de la naissance au retour des premières menstruations et qui s’accompagne parfois, mais pas obligatoirement, de troubles dépressifs.

lets-meet-entreparents-monaco
Sarra, Maeva et sa petite fille, Swann – © Camille Esteve / Monaco Tribune

« Je cherchais à être moins seule, être écoutée, trouver des astuces, partager avec d’autres parents, explique Sarra. Je ne trouvais que des choses sur Nice, mais c’est loin et difficile d’accès. (…) Le « Let’s talk « à Monaco était très bien organisé, il y avait beaucoup de témoignages, de spécialistes… On se sent moins seule. »

On ne naît pas parent, on le devient

Johanna Damar

A ses côtés, Maeva, mère d’un petit garçon de trois ans et d’une petite fille de cinq mois, acquiesce. Si elle n’a pas pu se rendre au « Let’s talk », elle est ravie que le sujet ait été abordé : « Heureusement que le réseau Entreparents existe ! A Monaco, c’est difficile de trouver un endroit pour échanger. Grâce au réseau, on peut discuter, être rassuré… Par exemple, le post-partum est une période compliquée et grâce à Entreparents, on peut se confier, trouver les informations, ne pas avoir honte. (…) En plus, c’est vraiment « kids friendly. » »

LIRE AUSSI : Entreparents, en aide aux mamans et papas de la Principauté

Se rencontrer pour de vrai

En effet, les conférences sont adaptées aux jeunes parents. Espace de jeux pour enfants, ballons pour femmes enceintes… Chaque événement organisé par le réseau est pensé pour permettre à chacun et chacune d’aborder la parentalité avec sérénité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce premier « Let’s talk » fut une réussite !

En témoigne Johanna Damar, présidente du réseau Entreparents : « C’est une soirée qui a été très plébiscitée, on a eu plus de 160 personnes. Il y avait beaucoup de mamans, de femmes enceintes, de papas, des grands-parents, des professionnels, mais aussi beaucoup d’enfants. (…) Les gens avaient besoin de s’informer et les professionnels présents ont pu répondre aux questions des participants. L’idée, c’est de construire son village dès la grossesse : on ne naît pas parent, on le devient. »

LIRE AUSSI : Monaco Women in Finance Institute : un nouveau think tank en faveur de la féminisation de la finance

Johanna-Damar-Flores
Johanna Damar – DR

Et pour guider au mieux les jeunes parents, les « Let’s talk » et « Let’s meet » devraient se multiplier. Trois « Let’s talk » sont d’ores et déjà prévus les premiers lundis d’octobre, de novembre et de décembre. Des rendez-vous payants, avec tarif préférentiel pour les adhérents au réseau, qui aborderont l’éducation, le développement de l’enfant et le sommeil, qui auront lieu dans les locaux du Club des Résidents Etrangers de Monaco (CREM) et qui seront sponsorisés par Papyrus Institut.

D’autres thèmes, plus sensibles, pourront également être abordés à l’avenir, en partenariat avec la Croix-Rouge Monégasque, à l’instar du deuil périnatal ou du handicap, pour que les parents concernés puissent, là encore, se sentir écoutés et épaulés.

LIRE AUSSI : Chris Dhondt : « La mission du Crem, c’est de connecter les gens en Principauté »

Les « Let’s meet », quant à eux, resteront gratuits, sur réservation, avec un événement organisé tous les deux mois à Monaco, mais aussi dans les communes limitrophes. « On fait le pari que les parents ont vraiment des trésors précieux dans les expériences qu’ils traversent et ces « let’s meet » permettent aux parents de se rencontrer, de créer du lien. On essaie d’avoir un professionnel présent à chaque fois, pour qu’il propose une oreille bienveillante aux parents », explique Johanna.

Enfin, les « Let’s play » devraient également continuer : des événements plus « fun », par exemple pour Pâques ou Halloween, où l’accent est plus mis sur l’amusement en famille que sur la discussion.

Echanger en virtuel

johanna-damar-entreparents
DR

Et au cœur du concept Entreparents, une application mobile pour permettre aux membres de la communauté de rester connectés les uns aux autres et aux services qui les entourent 24/7, dès qu’ils en ressentent le besoin. Grâce aux subventions de la Fondation Cuomo et du Gouvernement Princier, cette application devrait être disponible sur les plateformes à l’automne 2022.

Un défi de taille pour les quatre mamans fondatrices du réseau. Car si Johanna, en véritable Wonder-Woman, parvient sans problème à répondre à nos questions tout en s’occupant de Louis, son petit garçon de trois ans, développer une application est une autre paire de manches : « on a pu développer le prototype grâce au cabinet Allianz Hamache-Salmon, mais aussi grâce à Carlo Technologies. Aujourd’hui, Antoine Bahri [fondateur de Carlo App ndlr] nous accompagne et nous coache avec bienveillance dans cette partie 100% tech. Il est important pour nous quatre de rester dans nos rôles de mamans et de bien s’entourer. Entreparents est un projet collaboratif que nous faisons grandir, depuis le départ, dans un esprit de co-construction. »

LIRE AUSSI : C’est à vous : vos avis sur l’application Carlo

En réel ou sur internet, le réseau Entreparents n’a donc qu’un but : permettre à tous les parents et futurs parents, monégasques ou au-delà, de se sentir inclus et soutenus car, comme le rappelle Johanna : « Devenir parent est un challenge, c’est intense. Intensément merveilleux, comme à certains moments, épuisant. Et même si certaines journées peuvent paraitre interminables, nous avons très envie d’aider les parents de notre communauté à profiter de chaque instant avec leurs familles car, oui, le temps passe très vite et cette période bouleversante est si précieuse ! »

Vous pouvez vous aussi vous connecter au réseau, sur Facebook ou Instagram grâce au compte @entreparents.