Publicité »
Publicité »
Brève

La Team Malizia de Boris Herrmann met à l’eau son dernier bateau de course

Sea-Explorer-Malizia
Ricardo Pinto

L’équipe de course au large du navigateur allemand a mis à l’eau son nouveau voilier, ce mardi 19 juillet à Lorient, après dix-huit mois de conception.

Publicité

35 000 heures de conception et 45 000 heures de construction plus tard, le nouvel IMOCA Seaexplorer de la Team Malizia est fin prêt à parcourir les eaux du monde entier.

« L’équipe est extrêmement fière d’avoir mis le bateau à l’eau à la date prévue. Je pense que c’est une première dans notre milieu d’annoncer une date un an à l’avance et de livrer à temps, a confié Boris Herrmann. Nous avons déployé d’énormes efforts de gestion et d’équipe pour y parvenir. »

En présence notamment de Pierre Casiraghi, fondateur de l’équipe et vice-président du Yacht Club de Monaco, le bateau a été mis à l’eau devant de nombreux spectateurs.

LIRE AUSSI : Boris Herrmann et Pierre Casiraghi repartent à l’assaut des océans avec Malizia III

« C’est incroyable de voir que tout le travail réalisé par l’équipe au cours de l’année écoulée porte ses fruits, s’est félicité Boris Herrmann. Un grand merci à tous et à nos partenaires pour avoir fait de ce rêve une réalité. J’ai hâte de retourner sur l’eau et de naviguer sur cette incroyable machine ! »

Des échéances importantes

Boris Herrmann et son bateau flambant neuf prendront part à la Route du Rhum en novembre prochain, sa première régate en solitaire depuis le dernier Vendée Globe. Un premier test au cours de cette légendaire course transatlantique qui partira de Saint-Malo pour s’achever en Guadeloupe.

L’année prochaine, le skipper allemand sera au départ de l’Ocean Race. Il naviguera sur Malizia – Seaexplorer avec les co-skippers Will Harris, Rosalin Kuiper, et le reporter embarqué Antoine Auriol. Ce défi en équipage autour du monde, d’une durée de six mois, démarrera mi-janvier d’Alicante (Espagne) et sera un nouveau test pour le nouveau bateau.

©Ricardo Pinto

Dans les conditions difficiles des mers du Sud, Boris Herrmann et son nouveau vaisseau des mers auront en ligne de mire leur objectif ultime : le Vendée Globe 2024-2025.

Grâce à l’Ocean Pack, un mini-laboratoire installé à bord, Team Malizia continuera à collecter des données océanographiques, telles que les taux de CO2 des eaux de surface, à chaque fois que le bateau naviguera. Ces données serviront à mieux comprendre et surveiller l’état de santé des océans.

Le bateau, qui navigue sous le pavillon monégasque, s’est vu attribuer le nouveau numéro de voile 1297, en hommage à l’année où Francesco Grimaldi a conquis le Rocher de Monaco. Il sera baptisé lors du Malizia Ocean Festival (6-7 septembre) dans son port d’attache Hambourg (Allemagne), où vit Boris Herrmann et où est basé Team Malizia.