Publicité »
Brève

COP 27 : une conférence cruciale pour l’environnement hautement investie par Monaco

cop-27-egypt-monaco
COP 27

Du 6 au 18 novembre, l’Egypte accueille la 27ème conférence des Nations unies à Charm el-Cheik. 

Beaucoup d’espoirs sont fondés en cette COP 27. Alors que très peu de pays ont atteint les objectifs inscrits dans les accords de Paris signés lors de la COP 21 en 2015, cette COP 27 s’inscrit comme l’un des derniers espoirs pour contenir le réchauffement climatique et œuvrer mondialement. 

Publicité

Tous les organismes s’alarment du réchauffement climatique, que ce soit le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ou même le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Ce dernier dénonce d’ailleurs un « chaos climatique » qui s’accompagne de catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes et de records de chaleur toujours plus hauts.

Des acteurs monégasques pour apporter des solutions

Pour représenter Monaco, Principauté très attachée aux questions liées au climat, le Ministre d’Etat a participé à l’ouverture de la COP 27. Le Centre Scientifique de Monaco (CSM) est également représenté en la personne du Docteur Nathalie Hilmi, chargée de recherche et responsable de la thématique d’Économie environnementale au CSM. Elle a aussi participé à l’écriture du rapport du GIEC, notamment sur les questions en rapport avec l’océan et la cryosphère.

LIRE AUSSI : SynBio Day : un nouveau colloque sur les Biotechnologies Marines

Publicité »

Pour la première fois, un Pavillon de l’Océan est installé en « zone Bleue », centre névralgique de la COP où seules les délégations nationales peuvent entrer et négocier. Nathalie Hilmi participera à l’animation de ce nouveau Pavillon, dont l’objectif est de faire prendre conscience du rôle important de l’océan dans le réchauffement climatique, avec d’autres institutions de recherche internationale.

« Les solutions fondées sur la nature sont des options pour atténuer le changement climatique ou s’adapter à ses effets négatifs. Le carbone bleu et d’autres processus biologiques marins font partie de la solution aux impacts écologiques et socio-économiques des changements liés au climat dans l’océan », a déclaré Nathalie Hilmi.

La Fondation Prince Albert II organisera également un évènement dans le Pavillon Méditerranée, auquel le Docteur Hilmi participera.