Brève

Le Gonfalon des Pénitents Blancs retrouve toute sa splendeur

Gonfalon-Penitents-Blancs-chapelle-misericorde
© Direction de la Communication / Michael Alesi

Après une restauration de plusieurs années, l’œuvre biface s’est trouvé un emplacement de choix.

Chef-d’œuvre de l’art sacré en Principauté, le Gonfalon des Pénitents Blancs vient d’être installé dans la Chapelle de la Miséricorde de façon permanente. La bannière de procession était en restauration depuis 2019.

Remarquable par sa taille de plus de deux mètres, l’œuvre l’est aussi par ses deux faces. Elle comporte, en effet, deux peintures à l’huile peintes de chaque côté sur un damas cramoisi bordé d’or. Sur une face, le peintre, dont on ignore l’identité, a peint une Pietà de sainte Dévote et de saint Nicolas et sur l’autre, la naissance de la Vierge Marie entourée des deux mêmes saints.

Installation-Chapelle-de-la-Misericorde-Gonfalon-des-Penitents-Blancs
© Direction de la Communication / Michael Alesi

La restauration conduite par l’atelier La Réserve a été très délicate, comme l’explique Françoise Gamerdinger, Directrice des Affaires culturelles, au micro de Monaco Info : « Il fallait retendre certains fils, puisqu’elle était trouée, très abimée avec le temps mais également faire les repeints. » 

Pour que le public puisse admirer cette œuvre inédite, un cadre mobile a été installé dans la Chapelle. Selon les estimations et les documents retrouvés, la bannière aurait été peinte à Gênes vers 1640.