Brève

Les hommages pleuvent après la mort de Monseigneur Bernard Barsi

Monseigneur Barsi
Monseigneur Barsi et la Princesse Charlène en 2017 © Palais Princier de Monaco

La Famille Princière, qu’il a accompagnée pendant plus de 20 ans, se dit profondément attristée.

Onde de réactions après le décès de cette figure aussi emblématique qu’appréciée à Monaco et dans les Alpes-Maritimes. Depuis l’annonce du décès de l’archevêque âgé de 80 ans, mercredi dernier, de nombreuses personnalités ont réagi, notamment sur les réseaux sociaux.

Le Prince Albert II, en vacances avec la Princesse Charlène et ses enfants, annonce, via un communiqué officiel, avoir appris la nouvelle « avec une profonde tristesse ». Le Souverain indique ensuite que « la Principauté garde le souvenir d’un homme de foi passionné, attaché à la prêtrise et aux valeurs de l’Evangile, qui avait, grâce à sa bienveillance et à son écoute, su se faire apprécier de tous dans le Diocèse ».

Présent dans les moments forts

Décédé à l’hôpital L’Archet à Nice, des suites d’un arrêt cardiaque survenu la veille de Noël, Monseigneur Barsi a, comme le Prince l’indique, « accompagné pendant plus de vingt ans, la Famille Souveraine, sur le plan spirituel et pastoral, dans les moments les plus marquants de l’histoire récente de la Principauté. » En effet, Monseigneur Barsi avait notamment célébré les funérailles du Prince Rainier III en 2005. Il était également présent lors du mariage Princier en 2011 et lors du baptême du Prince Héréditaire Jacques et de la Princesse Gabriella en 2015.

« C’était un homme toujours prêt à rendre service, au service de la Principauté. Il était humble, profondément humain. Sous des abords d’autorité, il avait une empathie, une jovialité naturelle toute méditerranéenne », se remémore le Prince dans les colonnes de Monaco-Matin. Le Souverain se souvient d‘« un bon vivant ». En rappelant que la dernière messe de Monseigneur Barsi fut celle pour les prisonniers à Nice, le Prince indique « qu’il avait à cœur de donner de l’importance à des manifestations même plus modestes, d’aider les plus démunis et les gens en difficulté. »

Les entités monégasques ont elles aussi tenu à s’exprimer. La Présidente du Conseil National Brigitte Boccone-Pagès garde en mémoire « une personnalité très appréciée par toute la communauté monégasque », indique-t-elle sur sa page Facebook. « C’est le cœur serré que nous lui disons aujourd’hui « merci ». Nous prions pour lui et pour les siens. »

La Mairie de Monaco parle d’une personne qui a « toujours fait preuve d’une grande disponibilité, notamment lors des célébrations traditionnelles organisées par la Mairie, témoignant son attachement fort à Monaco et à sa population. »

De son côté, Monseigneur Dominique-Marie David, son successeur, et tout le diocèse invitent les fidèles à s’unir à la peine de la famille de Monseigneur Bernard Barsi, et surtout, « à prier pour le repos de l’âme de celui qui a œuvré tant d’années pour l’annonce de l’Évangile à Monaco. »

Un homme d’Église apprécié sur la Côte d’Azur

La mémoire de celui qui a exercé différents ministères paroissiaux avant d’être nommé archevêque de Monaco par le Pape Jean-Paul II, est honorée au-delà des frontières de la Principauté. À Menton par exemple, où il avait de profondes attaches, le maire Yves Juhel adresse ses « sincères condoléances » sur Twitter.

Le maire de Nice Christian Estrosi, exprime également sa « profonde tristesse », en rappelant qu’il était « un Niçois très profondément attaché à sa ville et à son comté où il a exercé dans plusieurs paroisses ».

« Tout mon soutien pour ses proches, pour la communauté catholique, notamment celle de Monaco, dans cette terrible épreuve, écrit à son tour Éric Ciotti, le député azuréen et président du parti Les Républicains.

De même, le président de la Région Sud, évoque une « figure catholique emblématique des Alpes-Maritimes ». Renaud Muselier a tenu à souligner que « cet homme dévoué à sa communauté a été archevêque de Monaco pendant 20 et vicaire d’Isola, Auron et Saint-Etienne-de-Tinée. »

Pour rappel, les obsèques de l’archevêque émérite auront lieu le mercredi 4 janvier, à 10 heures, en la cathédrale de Monaco.