Pratique

Tout savoir avant la 25e édition du Rallye Monte-Carlo Historique

Rallye Monte-Carlo Historique
© ACM

Le grand départ du Rallye Monte-Carlo Historique s’apprête à être donné depuis Oslo ce mardi (9h15), où 289 concurrents sont attendus, avant un retour aux abords de Monaco le 28 janvier prochain.

Des voitures ancestrales

Pour participer au Rallye Monte-Carlo Historique, la règle est simple : être en possession d’un véhicule ayant pris le départ de la mythique course entre 1911 et 1982.

Quatre catégories seront représentées au départ :

  • Catégorie I : autos construites entre 1911 et fin 1965
  • Catégorie II : autos construites entre 1966 et fin 1971
  • Catégorie III : autos construites entre 1972 et fin 1976
  • Catégorie IV : autos construites entre 1977 et fin 1982
© ACM

Ce sera la deuxième édition à accepter des autos aussi récentes. Avant l’édition 2022, les autos les plus récentes dataient de 1979. Le choix est fait parmi 97 marques de voitures anciennes, certaines originales, d’autres plus communes.

5 villes de départ, 16 spéciales autour de Monaco

Cette édition 2023 marque le retour du « grand » parcours. Cinq villes de départ seront au programme :

  • Oslo, départ le 24 janvier à 9h15
  • Londres, départ le 25 janvier à 19h
  • Bad-Homburg, départ le 26 janvier à 14h
  • Reims, départ le 26 janvier à 19h
  • Turin, départ le 26 janvier à 19h

Les concurrents entreront dans le vif du sujet à partir du samedi 28 janvier, avec la première des 16 spéciales dans l’arrière-pays monégasque.

  • SR1 (28 janvier) : Briançonnet – Urbaye via le Col du Buis et le Col de Laval (18,27 km) à partir de 9h15
  • SR2 (28 janvier) : Chaudon-Norante – Digne les Bains avec le Col du Corobin (15,87 km) à partir de 10h30
  • SR3 (28 janvier) : Recoubeau-Jansac – Pennes-le-Sec (16,13 km) à partir de 13h35
  • SR4 (29 janvier) : « le Moulinon » St-Sauveur-de-Montagut – St-Andéols-de-Vals, par le col du Sarasset (40,71 km) à partir de 9h
  • SR5 (29 janvier) : Burzet – St-Martial par la Cascade du Ray-Pic et Lachamp-Raphaël (30,66 km) à partir de 11h20
  • SR6 (29 janvier) : boucle de St-Bonnet-le-Froid (27,08 km) à partir de 13h30
  • SR7 (29 janvier) : Lamastre – Colombier-le-Jeune (14,17 km) à partir de 15h05
  • SR8 (30 janvier) : Valdrôme – La Piarre via Bâtie-des-Fonds et le Col de Carabes (13,78 km) à partir de 10h10
  • SR9 (30 janvier) : « Savoyons » Furmeyer – Barcillonnette via le col d’Espréaux (14,85 km) à partir de 10h55
  • SR10 (30 janvier) : Eygalayes – Verclause par les Cols Saint-Jean, de Pierre-Vesce et du Reychasset (36,93 km) à partir de 12h35
  • SR11 (30 janvier) : Crupies – Saillans via les Cols du Gourdon et de la Chaudière (23,75 km) à partir de 14h25.
  • SR12 (31 janvier) : St-Nazaire-le-Désert – La Motte-Chalançon via les Cols de Planlara et de Chamauche (19,97 km) à partir de 8h25
  • SR13 (31 janvier) : Montauban-sur-l’Ouvèze – Laborel par le Col de Perty (18,92 km) à partir de 10h
  • SR14 (31 janvier) : Thorame-Haute – Le Fugeret par la route de la Colle Saint-Michel (18,45 km) à partir de 12h50
  • SR15 (31 janvier-1er février) : Col de Braus – Lantosque (34,25 km) à partir de 22h10
  • SR16 (31 janvier-1er février) : La-Bollène-Vésubie – Moulinet (22,33 km) à partir de 23h20

Comme le veut la tradition, la soirée de gala et de remise des Prix se déroulera le mercredi 1er février au soir, dans la salle des étoiles du Sporting Monte-Carlo (tenue de soirée ou habit sombre exigés).

Plusieurs favoris désignés

Ils seront nombreux à vouloir succéder à Philippe et Antoine Cornet de Ways Ruart, vainqueurs en 2022 sur une Porsche 911 (1965).

À commencer par Canella et Berzero qui s’étaient classés troisièmes sur une R12 Gordini. Aiolfi et Mereda, quatrièmes sur leur Lancia Beta Coupé seront également à suivre.

En moyenne basse, Giorgio Schon et Francesco Gianmarino seront au volant de leur Mini. Claudio Enz et Christina Seeberger, troisièmes en 2022, repartent avec leur Fulvia et avec de l’ambition.

© ACM

Tout comme les anciens vainqueurs, le Danois Henrik Bjerregaard et le Tchèque Jaromir Svec, vainqueurs en 2020 sur une Ford Escort RS2000 MkII. Sans oublier José Lareppe, vainqueur 2012, qui sera au départ avec Patrick Lienne sur une Kadett GTE (n°7).

Quelques « noms » seront aussi sur le ligne de départ de ce Rallye Monte-Carlo Historique 2023. La voiture n°3, une Peugeot 104 ZS, sera emmenée par Carlo Tavares, copiloté par Pauline Schoofs.

Eric Mallen et Franck Metiffiot sur Golf GTI ou Michel et Luc Chabran sur leur BMW 323i seront aussi de la partie.