Publicité »
Publicité »
Vidéo

Une fermeture chargée d’émotion pour le Stars’N’Bars

fermeture stars n bars monaco-compressed
© Monaco Tribune

Annoncée au mois de novembre, la fermeture définitive du Stars’N’Bars s’est faite le 27 janvier. Une dernière soirée a accompagné les adieux de l’établissement.

Publicité

Il est 16h30 : seules quelques heures séparent le Stars’N’Bars de sa fermeture définitive. Avant de clore un important chapitre, Didier Rubiolo et son équipe organisent une dernière soirée dans l’établissement, ouverte à tous.

« Le Stars’N’Bars a connu 2 300 employés en 30 ans. Je sais que certains et certaines vont venir me faire la surprise de très loin, ils ont déjà pris leurs billets d’avion », sourit le co-fondateur de l’établissement. « On a créé, en 30 ans, quelque chose d’incroyable. (…) L’esprit de Kate sera là ce soir, avec toute l’équipe », poursuit-il, nommant son ex-collaboratrice, Kate Powers , décédée en 2021 et avec qui il fonda le Stars’N’Bars en 1993.

Didier Rubiolo et Kate Powers le jour de l’ouverture du Star’N’Bars – © Stars’N’Bars

L’arrêt de son établissement, Didier Rubiolo confie ne pas « encore le réaliser. » Il faut dire que les temps ne sont pas calmes pour le propriétaire. Cette fermeture prend place en parallèle d’une future ouverture, un nouvel établissement concept qui remplacera le Star’N’Bars.

Dès ce week-end, les premiers déménagements ont eu lieu. L’adresse ne change pas : le 6, quai Antoine Ier accueillera le nouveau venu. Pour le moment, peu d’informations si ce n’est qu’en novembre 2022, Didier Rubiolo prévoyait « une fermeture de deux mois fin janvier. » « On va passer de 800 couverts / jour à 200 clients maximum, mais c’est une volonté », avait-il ajouté.

Bonne nouvelle pour son équipe : le personnel restera le même pour ce nouveau départ. « Le Stars, c’est vraiment une famille », se réjouit Thomas Gabrieli, qui officie en tant que responsable de salle. « Le but, c’est de garder la même équipe, la même composition, de changer le concept mais de garder la même âme », nous explique-t-il.

Nous avons recueilli l’ensemble de ces témoignages et discuté avec des habitués, attristés par la fermeture. À retrouver dans notre reportage sur le sujet !