Publicité »
Publicité »
Récit

Ligue Europa : Vainqueur à Leverkusen, l’AS Monaco prend une option pour la qualification

ASM
© AS Monaco

Les Monégasques sont allés s’imposer au bout du suspense (2-3) ce jeudi soir en 16e de finale aller de la Ligue Europa.  

Publicité

De notre envoyé spécial à Leverkusen

Le match : 2-3

C’est un scénario qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Au terme d’une rencontre qui a basculé dans l’irrationnel en deuxième période, les hommes de Philippe Clement ont frappé un grand coup sur la pelouse du Bayer Leverkusen.

En faisant preuve d’un immense caractère après avoir été menés à l’heure de jeu, les Monégasques ont signé un match référence sur la pelouse du huitième de Bundesliga, reversé en Ligue Europa après une campagne de Ligue des champions achevée à la troisième place de leur groupe.

Alors qu’ils avaient ouvert le score en début de match suite à un pressing payant de Breel Embolo qui a contraint le portier et capitaine de Lerverkusen, Lukas Hradecky, a malencontreusement détourné la trajectoire du ballon dans ses propres filets (0-1, 9’), les rouge et blanc ont été cueillis à froid au retour des vestiaires sur deux exploits personnels de Moussa Diaby et Florian Wirtz (voir ci-dessous).  

Mais Krépin Diatta leur a parfaitement répondu en inscrivant un but sublime (voir ci-contre), avant que Wissam Ben Yedder ne passe tout proche de redonner l’avantage aux siens sur une ouverture lumineuse de Chrislain Matmisa. Mais sa frappe après un contrôle parfait a été détourné en corner par le gardien du Bayer (86’).

Quelques secondes plus tard, ce sont les locaux qui sont passés tout proche de marquer, sur une frappe puissante de Patrik Schick qui s’est écrasée sur le poteau d’Alexander Nübel (88’).

À l’arrivée, ce sont finalement les coéquipiers d’Aleksandr Golovin, sur une nouvelle fulgurance cette fois signée Axel Disasi (voir ci-dessous), qui ont arraché la victoire, dans un match décidemment fou.

Le retour jeudi prochain (18h45) au stade Louis II s’annonce bouillant. Prochain rendez-vous pour les Monégasques, ce dimanche en championnat (15h) face au Stade brestois.

Le fait de jeu : Le quart d’heure de folie de Leverkusen  

On ne sait pas ce qui s’est dit dans le vestiaire du Bayer Leverkusen. Mais Xabi Alonso a certainement eu les mots justes pour remotiver ses troupes. Après un premier acte terne, ses joueurs ont semblé métamorphosé après la pause.

En mettant beaucoup plus d’intensité et en jouant sur leurs points forts, les courses vers l’avant et la verticalité, les coéquipiers d’Edmond Tapsoba ont renversé la partie en l’espace de onze minutes.

D’abord sur ce rush impressionnant dans la surface de réparation de Moussa Diaby (1-1, 48’), puis sur une seconde percée au cœur du jeu signée Florian Wirtz (2-1, 59’), qui a profité d’une défense apathique pour donner l’avantage aux siens.

Le geste : Le coup de pétard de Krépin Diatta… et d’Axel Disasi !

La délivrance est venue de cette frappe soudaine du gauche.

Sur un centre de Wissam Ben Yedder, l’international sénégalais est revenu de sa position de hors-jeu pour contourner la défense et décocher une frappe imparable, qui n’a laissé aucune chance à Lukas Hradecky (2-2, 74’).

Une réalisation importante, la première de Krépin Diatta en Ligue Europa cette saison, qui a complètement relancé l’AS Monaco.

Et que dire de ce missile d’Axel Disasi dans le temps additionnel qui a redonné l’avantage aux Monégasques ? Sur une remise anodine d’Eliesse Ben Seghir aux 30 mètres, l’international français ne s’est pas posé de questions pour catapulter le ballon au fond des filets de Lukas Hradecky (2-3, 90+2’), qui a décidemment passé une soirée cauchemardesque.

Le chiffre : 1

Monaco est la seule équipe à s’être imposée à l’extérieur lors de ces 16es de finale de la Ligue Europa.

La phrase : « Mes joueurs ont joué pour gagner »

Philippe Clement : « Je suis très content car nous avons enfin passé ce cap. Nous avons su réagir après avoir été menés au score. Mes joueurs ont joué pour gagner. Je veux voir ça à chaque match. »

En tribunes : Les supporters monégasques ont répondu présents

Partout, toujours. Avec près de 500 supporters présents dans la cité industrielle et dans les coursives de la Bay Arena, les hommes de Philippe Clement ont été encouragés comme il se doit pendant plus de 90 minutes, avant de fêter ce succès au plus près des leurs en bas du parcage visiteur.

Quelques heures avant le coup d’envoi, les fidèles de l’AS Monaco s’étaient déjà fait entendre dans les rues de Leverkusen. Et au moment où le cortège rouge et blanc s’est dirigé vers le stade, c’est toute la ville du géant pharmaceutique Bayer qui a vibré au rythme des chants monégasques.

Un soutien indéfectible, jusqu’au bout de la nuit, qui prouve une nouvelle fois que la Coupe d’Europe occupe une place à part dans le cœur des supporters de l’ASM.