Publicité »
Publicité »
Brève

Pour le 8 mars, l’artiste peintre Ghizlan El Glaoui expose à Monaco

ghizlan el glaoui exposition monaco
© Fondation Prince Albert II

La Fondation Prince Albert II accueille une exposition, « Il était une femme », débutée à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Publicité

Partout en Principauté, la date du 8 mars 2023 a été célébrée. Au coeur de la Villa Girasole, la Fondation Prince Albert II a choisi de mettre en avant les réalisations de Ghizlan El Glaoui. Spécialisée dans le portrait de femmes, l’artiste marocaine était déjà venue en 2022 exposer son art en Principauté.

Parmi ses représentations se retrouvent la Princesse Grace, l’artiste Frida Kahlo ou encore la Reine d’Angleterre. « J’aime peindre les femmes qui ont un caractère, une force, ce qui a pu être assez rare à certaines périodes. Je n’ai pas d’époque de prédilection, je peux enchaîner une femme du Moyen-Âge et une star d’Hollywood », nous racontait Ghizlan El Glaoui lorsque nous l’avions rencontrée l’an dernier. Ces visages et ceux de geishas, parmi ses modèles favoris, ou de muses anonymes sont à retrouver à la Fondation Prince Albert II jusqu’au 30 juin 2023.

Les femmes comme actrices majeures

La Fondation Prince Albert II mène aussi ses actions sur le terrain, associées à la lutte autour de la santé planétaire, en favorisant la participation des femmes. Entres autres, deux initiatives : l’une au Burkina Faso et l’autre au Sénégal. La première, « Les grand-mères solaires au Burkina Faso », permet de recruter des femmes âgées, peu ou non alphabétisées, issues de milieux ruraux et de les former à l’installation, à l’exploitation et à la gestion de systèmes à énergie solaire. La seconde, EGALES (Egalité des Genres et Accès à l’Electricité au Sénégal) veut améliorer les conditions de travail et le revenu de 600 femmes en les impliquant dans l’activité agricole du Sénégal. Des projets sur deux et trois anse et dont le terme est prévu cette année.