Publicité »
Sondage

« Aucun lieu ne lui est voué pour pouvoir jouer »

chien-monaco-compressed
En 2015, la Principauté comptait 2000 chiens sur son territoire – © Monaco Tribune

Sur nos réseaux sociaux, vous, propriétaires de chiens à Monaco, avez été nombreux à réagir à propos du quotidien de vos compagnons en Principauté.

Il y a deux ans, nous vous donnions déjà la parole. Monaco compte quelques milliers de chiens et (presque) autant de propriétaires.

Publicité

Le manque d’espaces « canins »

Sans doute la remarque à retenir de ce sondage. « Des nouveaux parcs seraient les bienvenus », témoigne Marie. Les parcs, ces espaces où les chiens peuvent se promener sans laisse, obligatoire partout ailleurs à Monaco, se comptent sur les doigts de la main.

En dehors, l’accès aux espace verts et aux pelouses est interdit pour les chiens en Principauté. « Ce sont des coins à déjections », se plaint Valérie, pour qui ces endroits dédiés ne tiennent plus leur rôle. « Aucun lieu ne lui est voué pour pouvoir jouer, se sociabiliser, courir en toute liberté, comme il existe dans de nombreuses villes, un lieu clos en toute sécurité, où jouer avec une balle ou d’autres chiens est possible, où lâcher son chien est normal », ajoute la propriétaire d’une jeune chienne.

Publicité »

Alice reconnaît que le quartier de Fontvieille, et ses jardins, est son endroit favori mais ajoute : « Étant donné qu’il est interdit de détacher ma chienne en ville, je préfère aller en France : plage Marquet, parc Prado, la Pinède ou le Plateau de la justice. » Comme elle, plusieurs maîtres et maîtresses se rendent aux communes frontalières de Monaco, avec l’objectif de faire quelques promenades plus importantes, sans laisse. De retour en Principauté, certains, comme Mario, proposent de « doubler les espaces pour chiens », d’autres encore souhaiteraient « un espace important par quartier. »

La propreté : un avis unanime

« Les employés responsables de l’entretien ne sont pas les seuls à devoir ramasser les déjections », soutient Mario. Lorsque nous avons posé cette question de la présence de déjections, ou non, à Monaco, les propriétaires tombent rapidement d’accord. « Les dispensaires de sacs [à déjections, ndlr] sont très bien placés, bien gérés et remplis, c’est l’un des points forts de la Principauté », commence Sarita.

« La ville est très bien équipée de sacs, par contre certains ont malheureusement du mal à se baisser pour ramasser, c’est dommage », ironise Sylvie. La Principauté est équipée d’une centaine de dispensaires, répartis à ses quatre coins. En dehors des espaces dédiés aux chiens, ou il est tout de même conseillé de s’en occuper, il est obligatoire de ramasser les déjections de son animal.

Publicité »

« Le nombre de crottes pas ramassées ou de sacs laissés sur place est une honte », poursuit Sarita. Les jardins sont régulièrement le théâtre de ces déjections délaissées. « Pour ce qui est de la propreté des trottoirs en Principauté, les gens de la SMA [Société Monégasque d’Assainissement, ndlr] sont très présents et réactifs, aussi bien pour les dégâts causés par les chiens que par les goélands qui éventrent les sacs poubelle posés hors des containers », se réjouit Céline. Seuls quelques propriétaires semblent avoir un léger manque d’attention quant aux cadeaux laissés par leurs animaux… « Même si certains oublient de ramasser c’est réellement très propre par rapport à d’autres villes », conclura Alexandra.

Un groupe d’entraide

« Nous sommes tout un groupe qui réunit les toutous gentils de Monaco pour les balades. » Alice est membre du groupe Facebook, et Whatsapp, Les toutous voisins, MC et ses environs. Chacun y présente son fidèle compagnon et peut organiser des sorties ou chercher des conseils quant à ces dernières, qui se font majoritairement en France. Les propriétaires originaires de Nice ou aux alentours y sont également les bienvenus.