Le prince Albert II a présidé le 70e gala de la Croix-Rouge monégasque, vendredi soir, dans la salle des Etoiles du Monte-Carlo Sporting Club.

800 invités triés sur le volet. Un sublime repas gastronomique. Une tombola à destination des convives. Le chanteur Seal fendant la foule et lançant des « Brother, Sister ! » dans une ambiance survoltée…. Bienvenu au gala international de la Croix-Rouge monégasque qui fêtait cette année son 70e anniversaire.

Ce rendez-vous incontournable de la principauté a été créée en 1948 par le prince Louis II, afin de contribuer au financement des œuvres caritatives de la charitable institution, fondée par l’humaniste Henry Dunant. Cette année-là, la vedette à l’affiche est Maurice Chevalier. Mais c’est la princesse Grâce qui lui donne ses lettres de noblesse en y invitant notamment Ella Fitzgerald, Charles Trenet ou Frank Sinatra. Avant que le prince Albert n’en prenne la présidence pour y convier sur scène Elton John ou Lionel Richie.

Albert II remercie donateurs et bénévoles

« La Croix-Rouge monégasque compte aujourd’hui près de 600 bénévoles, une proportion record par rapport au nombre d’habitants de Monaco », a souligné, non sans une pointe d’émotion, Albert II. Dans un discours très applaudi, le prince souverain a exprimé sa gratitude envers les généreux donateurs et souligné les actions mis en œuvre grâce aux dons récoltés. Il a également remercié la princesse Charlène très engagée dans cette association.

Adriana Karembeu, Maïtena Biraben et Michel Cymes étaient les maîtres de cérémonie de cet événement, rassemblant gotha et célébrités dans une ambiance glamour très monégasque : parmi les convives on reconnaissait le prince Michel de Yougoslavie, la princesse Antonella d’Orléans-Bourbon, la femme d’affaires sud-africaine Bridgette Radebe, le judoka Teddy Riner ou encore la comédienne Rebecca Hampton.