Défait au buzzer par l’Asvel lors de la première journée, l’AS Monaco basket s’est imposée sur le fil, à Pau, pour la deuxième journée de Jeep Elite.

Après sa défaite en match d’ouverture du championnat, la Roca Team s’est refait une santé sur le parquet de l’Elan béarnais jeudi soir. Les deux équipes ont livré une partie brouillonne, confirmant que les automatismes ne sont pas encore au rendez-vous en ce début de saison. Mais, s’ils se sont imposés à l’arraché (70-68), les hommes de Sasa Filipovski n’ont pas eu à forcer leur talent pour venir à bout d’une équipe de Pau encore trop limitée pour espérer titiller un des cadors du championnat.

Première victoire pour la Roca Team

Le match a basculé à 42 secondes de la fin, alors que le score affichait une égalité parfaite. C’est le moment choisi par Paul Lacombe (8 points, 6 rebonds), pour entrer en action.  L’arrière monégasque a d’abord inscrit un panier plutôt chanceux malgré l’opposition. Puis, dans la foulée, il a pris le rebond défensif sur la dernière tentative adverse. Pas de quoi crier au scandale pour les supporters palois, nombreux dans les tribunes du Palais des sports.

En tête lors du premier quart, l’Elan béarnais s’est en effet fait doubler juste avant la mi-temps en encaissant un 0-5 dans les dernières secondes. Encore derrière dans le 3e quart-temps, il a certes égalisé dans le final, mais sans jamais parvenir à reprendre les commandes de la rencontre. Les locaux terminent ainsi sous la barre des 40% de réussite aux shoots, contre 44,4% pour les visiteurs.

La Roca Team repart donc avec sa première victoire sans avoir fait preuve d’une grande maîtrise malgré la présence de sa recrue Lazeric Jones (5 points, 2 passes en 15 minutes), non qualifiée pour la première journée. Prochain rendez-vous dans la salle Gaston Médecin, samedi soir contre Boulazac, pour une confrontation largement dans ses cordes.