Quatre victoires en cinq matchs : c’est l’excellent bilan affichée par Monaco à l’issue des matchs aller de la phase de poule en Eurocoupe. En championnat, l’équipe retrouve progressivement ses marques.

Contre Andorre, mercredi dernier, la Roca Team a maîtrisé son sujet (81-73), même si une très mauvaise entame de quatrième quart-temps aurait pu ruiner ses efforts.

Après la pause, atteinte sur un score de parité (41-41), les joueurs de la principauté ont pris le large, menant de cinq points à la fin du troisième quart-temps. Mais les locaux dilapidaient leur avance et laissaient MoraBanc Andorra reprendre l’avantage à l’entame de la dernière ligne droite. C’est grâce notamment à Gerald Robinson (20 points), qui revenait pourtant tout juste après sa blessure au dos, et à Yakuba Ouattara (19 points), impérial, que la Roca Team domptait au finish le collectif adversaire pour s’adjuger la victoire. Ce succès permet aux Monégasques de renforcer leur deuxième place au sein du groupe A et d’accroître leur avance sur les Andorrans, leurs plus proches poursuivants. Ils tenteront de poursuivre leur belle série lors du match retour face à Brescia, mercredi soir.

L’ASM retrouve des couleurs en championnat

Solide en Europe depuis le début de saison, l’ASM alterne le bon et le moins bon en championnat. La preuve, encore une fois, avec son début de match laborieux, samedi soir à Louis II, face à Limoges. La Roca Team a mis plus de trois minutes avant d’inscrire son premier panier de la rencontre. Mais alors qu’on pensait que les hommes de Sasa Filipovski allaient retomber dans certains de leurs travers, ils se sont réveillés soudainement, dominant le reste de la rencontre de la tête et des épaules. Menant déjà de huit points (47-39) à la mi-temps, ils passaient un 9-0 à leurs adversaires au retour des vestiaires.

Dès lors, l’issue de la rencontre ne faisait plus le moindre doute, Limoges n’étant jamais en mesure de combler son retard (87-68). Pour Monaco, qui affiche désormais un bilan équilibré en Jeep Elite (4 victoires en 8 matchs), tout semble rentrer dans l’ordre : celui d’un prétendant au titre en championnat et d’un sérieux outsider en coupe d’Europe.