Défaite sur le fil pour l’AS Monaco au Portel (82-83). Incapable de se hisser dans le top 8 à l’issue des matchs allers, la Roca Team ne jouera pas la Leaders Cup.

Vainqueur du Partizan Belgrade en Eurocoupe mardi en Serbie (68-72), la Roca Team se déplaçait dans le chaudron du Portel ce vendredi, pour le dernier match de la phase aller de Jeep Elite. Avec un seul objectif : la victoire, condition indispensable pour espérer intégrer le top 8 et participer ainsi à la Leaders Cup. Une Leaders Cup dont Monaco est le triple tenant du titre. Mais un panier à 3 points assassin d’Anthony Hillard en toute fin de rencontre est venu briser net cette ambition. La défaite est cruelle pour l’AS Monaco (83-82) qui continue à afficher malgré tout de réels progrès dans le jeu depuis le retour des blessés et les arrivées d’Erik Buckner et de Sergii Gladyr, mi-décembre.

Renversement de situation

Vendredi soir, dans la chaude ambiance porteloise, les Monégasques semblaient ainsi partis sur leur lancée de 2019. Bien dans leur match, ils remportaient haut la main le premier quart-temps (25-11). Mais les Nordistes ont su montrer les capacités mentales nécessaires pour renverser la situation, grignotant progressivement leur retard pour finir par l’emporter d’une courte tête sur un panier in extremis.

En témoignent les 18 points (dont un 3/3 à 3 points) de l’arrière Pierre-Etienne Drouault, auteur également de 2 interceptions et de 2 contres, et les 25 points et 7 rebonds de l’intérieur Darell Williams. Dans la raquette, l’Américain a remporté son duel avec Jarod Jones. Le Monégasque a pourtant réussi un deuxième double-double consécutif après celui réalisé contre le Partizan Belgrade, mardi, en Eurocoupe…

Avec cette victoire, les nordistes se donnent un peu d’air sur la zone de la relégation. Handicapée au classement par un début de saison plombé par les blessures, la Roca Team, elle, dit adieu à la Leaders Cup.