Une 3e étoile au Guide Michelin pour le Mirazur de Mauro Colagreco

Une 3e étoile au Guide Michelin pour le Mirazur de Mauro Colagreco

La table mentonnaise de Mauro Colagreco s’est vue récompensée d’une troisième étoile au palmarès 2019 du Guide Michelin. Une note suprême qui vient couronner le chef italo-argentin et son restaurant le Mirazur, un an après leur 3e place au classement international des World’s 50 Best.

La ville des citrons compte à présent une table 3 étoiles. Le chef Mauro Colagreco, qui fait donc son entrée dans le cercle très fermé des chefs triple étoilés au Guide Michelin, peut à présent se vanter une fois de plus de l’un des meilleurs établissement azuréen, moins d’un an après sa consécration au classement 50’s Best en juin dernier.

Le restaurant avait décroché sa première étoile en 2007, avant d’en obtenir une deuxième en 2012. Avec cette troisième étoile, s’il fait résolument partie de l’élite, le Mirazur devient également le premier et unique établissement mentonnais adoubé par le célèbre Guide, autorité internationale de la gastronomie.

Mauro Colagreco, un chef international formé par les grands de la gastronomie française

Depuis lundi, Mauro Colagreco est, avec Laurent Petit, du Clos des sens à Annecy, l’un des deux seuls nouveaux chef triple étoilés du cru 2019. Une consécration certaine, honorant le parcours de ce chef italo-argentin de 42 ans, premier étranger a se voir décoré d’une telle distinction en France.

Arrivé en France en 2000, en vue de se former à la cuisine au Lycée Hôtelier de La Rochelle, le natif de La Plata fera notamment ses armes aux côtés de grands noms de la gastronomie francaise : Bernard Loiseau au Saulieu, Alain Passard à l’Arpège, Alain Ducasse au Plaza Athénée, et Guy Martin au Grand Véfour. Il reprendra le Mirazur en 2006, alors agé de 29 ans et s’attellera à faire de cette table, fermée depuis 3 ans, un temple de créativité gastronomique mettant à l’honneur la crème des produits méditerranéens. Nommé « Révélation de l’année » en 2007 puis « Cuisinier de l’année » en 2009 par Gault & Millau, le voici admis à l’Olympe des chefs et des restaurants grâce à cette troisième étoile, amplement mérité.

Les étoiles azuréennes

Le Mirazur pénètre donc le top des tables triplement étoilées, actuellement composé de 27 établissement dont tables azuréennes (la seconde table étant le Louis XV d’Alain Ducasse à Monaco).

La région compte également une nouvelle table étoilée. Le Grill Hôtel de Paris Monte-Carlo dirigé par le chef Frank Cerutti, décroche également une étoile, la première, moins de deux ans après sa réouverture.

A l’échelle nationale, on note 75 nouvelles tables étoilées, un record ! La promotion 2019 compte donc 5 nouveaux restaurants 2 étoiles, et 68  nouveaux restaurant une étoile dont l’établissement Baieta Paris, mené par la jeune prodige niçoise de 23 ans Julia Sedefjian, plus jeune chef étoilée de France en 2016 avec les Fables de La Fontaine.