Le corail, un remède miracle ?

Le corail, un remède miracle ?

Les coraux pourraient être bénéfiques pour la santé : c’est ce qu’une équipe du centre scientifique de Monaco tente de prouver avec une étude effectuée sur des récifs coralliens. En décembre 2018, elle s’est rendue en plein Pacifique, sur la petite île de Oahu, dans l’archipel d’Hawaii. L’objectif ? Etudier cette biologie particulière, significativement proche des tissus humains.

Au cours des dernières années, les coraux sont devenus l’un des écosystèmes les plus importants et concentrent à eux seuls beaucoup d’enjeux. En effet, les récifs coralliens abritent, outre 700 types de corail, plus de 4000 espèces de poissons, ainsi qu’une flore conséquente. D’ici 30 ans, si la situation reste inchangée et que la pollution des océans continue, la moitié de ces récifs coralliens auront disparu de la planète. La situation est donc critique.

Les coraux : une solution d’avenir ?

Baptisée « Écosystèmes et Immunité », la mission s’est donnée pour but de comprendre comment fonctionne la contamination des coraux par des bactéries pathogènes. Quel rapport avec la santé humaine ? La texture et la structure d’un corail sont quasiment semblables à celles de l’intestin humain. « En comprenant comment des bactéries pathogènes marines peuvent nous infecter, on va pouvoir mieux se défendre », explique le professeur François Seneca dans un entretien donné à monacohebdo.mc. Selon le scientifique, l’étude de ces récifs permettrait, à terme, d’identifier l’action des bactéries pour mieux prévenir l’arrivée de celles-ci. Une raison de plus pour préserver ces espèces menacées.