Mathieu Chedid, alias M, vient de sortir un nouvel album qui sonne comme un retour aux sources. Ces Lettres infinies sont à découvrir sur scène à Nice et à Toulon.

M est de retour. Avec Lettre infinie, son sixième album solo, il revient à ses premières amours. Et d’abord à son personnage, déluré et haut en couleurs, mi-guitariste de funk-rock, mi-héros de BD. Un double qu’il avait quelque peu délaissé sur son cinquième album, Îl, en 2012, et même carrément abandonné, il y a deux ans, pour composer le superbe Lamomali avec les artistes maliens Fatoumata Diawara, Toumani et Sidiki Diabaté.

Un retour aux fondamentaux

C’est donc avec un plaisir certain que l’on retrouvera l’univers déjanté de Matthieu Chedid sur scène à Toulon et à Nice, les 27 et 28 mars. D’autant plus qu’il s’accompagne d’un retour aux fondamentaux funk du fils de Louis Chedid. Mais avec Lettres infinies, le showman de 49 ans semble d’abord avoir voulu s’effacer derrière l’auteur qui joue avec les mots. Ainsi donne-t-il peut-être le meilleur de lui-même sur Bilie, une déclaration d’amour inconditionnelle à sa fille de 16 ans, en forme de ballade groovy ornée d’une simple guitare sèche.

Parues le 25 janvier, ces 13 lettres musicales et intimes enchanteront son public. Et sur scène, cela promet. Le chanteur sera seul, uniquement entouré d’automates musicaux. « La façon la plus spectaculaire que j’ai trouvée pour revenir sur scène, c’est d’être seul. Mais pas seul en guitare-voix comme on pourrait l’imaginer… », a-t-il expliqué à nos confrères de Nice Matin. On a hâte !

M en concert : Toulon, Zénith Oméga, le 27 mars à 20 h. Nice, Palais Nikaïa, le 28 mars à 20 h. Rens. : wwwlabo-m.net