Christine Zoliec (DG des Thermes Marins Monte-Carlo) : « Nous sommes des avant-gardistes »

Christine Zoliec (DG des Thermes Marins Monte-Carlo) : « Nous sommes des avant-gardistes »

Présente depuis l’ouverture des Thermes Marins Monte-Carlo en 1995, Christine Zoliec dirige cet îlot d’excellence dédié au bien-être avec une passion débordante. Bienveillante, attentive et aux petits soins pour chaque client : la nutritionniste de métier est une femme pleinement épanouie. Interview.

 

En 2015, vous êtes devenue la première femme à la tête des Thermes Marins Monte-Carlo. Etait-ce une forme de fierté ?

Christine Zoliec : Depuis l’âge de 5 ans, mon fil conducteur a toujours été de m’occuper des autres. Petite, je rêvais de faire médecine et de devenir chirurgienne. Finalement, j’ai opté pour la nutrition. C’est un métier qui me correspond : prendre soin des autres à travers la recherche de l’équilibre alimentaire, c’est passionnant. Avant de rejoindre les Thermes il y a près de 25 ans, j’ai travaillé aussi bien dans le domaine sportif que médical ou même en maison de retraite. C’est avec humilité et fierté que j’ai succédé en 2015 à Frédéric Darnet, une personne avec qui nous partageons pleinement les mêmes valeurs.

Aux Thermes, nous sommes des « accompagnateurs de vie ». Notre rôle est d’intégrer la santé préventive dans le quotidien de nos clients.

La marque de fabrique des Thermes : toujours un temps d’avance…

C.Z. : Les Thermes Marins Monte-Carlo cultivent depuis 1895 cette quête d’innovations. C’est le premier établissement de la Société des Bains de Mer, il faut le rappeler. En 1908, les Thermes se sont dotées d’une salle de gymnastique unique en son genre. En 1949, ce fut au tour d’une piscine. Nous sommes des avant-gardistes. Objectivement, il y a très peu de spas de la sorte en France et en Europe. Nous sommes situés au sein de l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo, un autre lieu d’exception. On peut également accéder aux Thermes en passant par l’Hôtel de Paris.

Depuis les travaux menés en 2014, les Thermes Marins Monte-Carlo se déploient sur près de 7 000 m2…

C.Z. : Nous ne sommes plus un centre de thalasso avec l’utilisation de l’eau de mer mais nous avons gardé le fil conducteur du bien-être préventif. En 2014, nous avons redonné de la modernité à l’établissement. Les sols blancs et lumineux offrent aux clients une atmosphère unique et chaleureuse propice à la détente. Ces travaux ont répondu aux besoins d’une clientèle locale et internationale en quête d’exclusivité.

 

 

Les technologies sont également au rendez-vous. Le complexe de cryothérapie en atteste.

C.Z. : Quand la main de l’homme ne peut pas faire, il y a la technologie. La chambre de cryothérapie est unique en France. Normalement, elle est utilisée par les sportifs de haut niveau pour la récupération et l’amélioration des performances. En 3 minutes seulement, cette séance permet de plonger dans une pièce à -60°C (cela peut aller jusqu’à -110°C). Les effets sont nombreux : traitement des pathologies musculaires, lutte contre les troubles du sommeil, action anti-âge…

Les Thermes regroupent 28 métiers différents, c’est énorme !

C.Z. : Médecins du sport, nutritionnistes, kinésithérapeutes, spa praticiens, esthéticiennes, coaches sportifs, coiffeurs… C’est une institution qui réunit un nombre incroyable de compétences. Plus d’une centaine de personnes travaillent sur le site. Aux Thermes, nous sommes des « accompagnateurs de vie ». Notre rôle est d’intégrer la santé préventive dans le quotidien de nos clients. Et de faire en sorte qu’ils restent au top physiquement et psychologiquement.

Un séjour aux Thermes, c’est également une expérience gastronomique. Nutrition et bien-être vont de pair.

C.Z. : Nous faisons tout pour rendre nos clients heureux. Se mettre à table fait partie de ce processus. Hier, la nutrition était punitive. Aujourd’hui, c’est tout le contraire : la rééducation nutritionnelle passe par le plaisir. Au sein du restaurant L’Hirondelle, le chef Jean-Laurent Basile concocte des menus parfaitement équilibrés. Il peut même réaliser des menus à moins de 500 calories !

 

 

Enfin quels sont vos prochains objectifs ou désirs ?

C.Z. : « Qui n’avance pas recule » : c’est l’un de mes dictons préférés. Mon objectif est de conserver cette même agilité au quotidien. Manager une équipe qui est heureuse d’accueillir nos clients, rester dans l’excellence, conserver notre esprit innovant : tels sont les éléments qui font d’une expérience aux Thermes un enchantement et un moment inoubliable.

Crédits photo : SBM