La nouvelle génération du Yachting a rendez-vous à Monaco en juillet

La nouvelle génération du Yachting a rendez-vous à Monaco en juillet

La 6e édition du Monaco Solar § Energy Boat Challenge aura lieu du 2 au 6 juillet en principauté. Le Yacht Club de Monaco a dévoilé les grandes lignes de cet événement majeur du Yachting propre.

Objectif : promouvoir et optimiser les systèmes de propulsion marine à énergie propre. Lancé en 2014, le Monaco Solar § Energy Boat Challenge est devenu « le » rendez-vous des nouvelles technologies motonautiques. Ouvert au public et bénéficiant du soutien de Credit Suisse et de SBM Offshore, c’est un événement unique au monde. Il rassemble jeunes ingénieurs et industriels afin d’imaginer les propulsions du Yachting de demain. Un Yachting forcément écologique et respectueux de l’environnement.

Bannir toute énergie fossile

Organisé conjointement par la Fondation prince Albert II de Monaco, la Fondation Hydros et l’Union internationale Motonautique (UIM), il aura lieu cette année du 2 au 6 juillet 2019. Et on en sait un peu plus sur cette 6e édition. Le Yatch Club de Monaco a en effet dévoilé ses grandes lignes à l’issue de la Monaco Ocean Week qui vient de s’achever.

Dans la droite ligne de l’engagement cher à la principauté, le défi lancé aux concurrents est de taille. Il s’agit de bannir toute énergie fossile pour se rapprocher le plus possible du « zéro émission ». Le Yacht Club montre d’ailleurs l’exemple puisqu’il a signé cette année un partenariat avec Torqeedo. Tous ses bateaux sont désormais équipés avec des systèmes de propulsion 100% électriques.

Tech Talks et conférences

Une quarantaine d’équipes internationales viendra présenter ses créations d’ingénierie navale. Comme l’année dernière, le partage des connaissances et le networking seront encouragés avec des Tech Talks en Open Source et des conférences données par des acteurs majeurs de l’industrie. Deux matinées y seront dédiées. Celle du jeudi 4 juillet aura pour thème : « Défis et opportunités environnementaux dans le milieu maritime ». Celle du 5 juillet sera consacrée au « Développement durable et efficience énergétique dans le Yachting ». Des « Innovation Prize », « Best Techn Talk » ou encore « Zero Emission Award » seront décernés par un jury de spécialistes et récompenseront les meilleures présentations.

Epreuves sportives

Mais l’aspect sportif, qui est l’âme du Yachting avec la technologie, n’est pas oublié. Des épreuves mettront ainsi aux prises 3 catégories de bateaux : Solar, Offshore et Energy Class. Des courses dans la baie de Monaco permettront à tous les amateurs d’admirer ces perles du Yachting pour une semaine placée sous le signe de l’énergie propre en principauté.

Une vingtaine de concurrents s’affronteront dans la catégorie historique du Solar Class. Tous équipés des technologies les plus inventives, ces bateaux sont de véritables Formule 1 des mers, pouvant atteindre jusqu’à 20 nœuds sans faire un bruit !

Deux courses offshores seront par ailleurs proposées au départ de Monaco à destination de Ventimille. Y participeront les bateaux équipés de la nouvelle génération de tenders électriques développée récemment par l’industrie du Yachting. Une technologie qui leur permet de parcourir jusqu’à 36 milles nautiques (67 km) sans énergie fossile !

L’hydrogène a la cote

Enfin, créée par le Yacht Club de Monaco en 2018, l’Energy Class est une course de catamarans monotypes équipés de moteurs électriques ou hydrogène. Le but étant de comparer le système de propulsion le plus performant et endurant à base d’énergies propres. Et l’hydrogène semble avoir la cote cette année puisque sur les 8 bateaux inscrits à ce jour, 3 souhaitent travailler sur cette piste de réflexion qui vise à l’autonomie énergétique, sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines.

Du 2 au 6 juillet, la principauté sera donc une nouvelle fois placée sous le feu des projecteurs pour ses engagements en faveur d’une planète propre. L’événement rencontre d’ailleurs un engouement croissant, notamment à l’international. Pour cette édition 2019, une équipe indonésienne, Hydros Team Universitas Indonesia, s’est inscrite dans la Energy Class. D’autres viendront en observateurs pour participer à l’édition 2020. Signe de la prise de conscience des nouvelles générations pour imaginer et construire le motonautisme de demain.