Le PDG du groupe Ineos ne serait pas intéressé par un rachat du club londonien, récemment mis en vente par son propriétaire russe, Roman Abramovitch et victime de sanctions fortes.

L’homme le plus riche de Grande-Bretagne ne devrait pas être le prochain propriétaire de Chelsea. C’est en tous cas ce qu’a affirmé à Reuters un porte-parole de sa société. Propriétaire de l’OGC Nice depuis août 2019, le résident monégasque a été récemment associé au rachat du dernier club vainqueur de la Ligue des champions, plongé dans la tourmente après les dernières sanctions qui ont frappé Roman Abramovitch. Tous les avoirs du milliardaire russe sont en effet gelés, à commencer par le club de Chelsea dont la vente est pour l’instant suspendue.

LIRE AUSSI : Avec son nouveau 4X4, Jim Ratcliffe lance Ineos dans le secteur automobile

Selon son entourage, Jim Ratcliffe n’a qu’une ambition, celle de porter l’OGC Nice vers les sommets. « Pour l’instant, il se concentre sur l’OGC Nice, qui s’est qualifié pour la finale de la Coupe de France qui se jouera à Paris début mai » a confié le porte-parole d’Ineos. De quoi rassurer les supporters du GYM, qui se mettent à rêver en grand depuis l’arrivée de Jim Ratcliffe.

L’OGC Nice ne manque pas d’ambitions

Dirigé par Bob Ratcliffe, frère du milliardaire, l’OGC Nice réalise pour l’instant une saison exceptionnelle, avec une deuxième place actuelle en Ligue 1 et une finale de Coupe de France à disputer. En lice pour une qualification pour la Ligue des champions la saison prochaine, les dirigeants niçois n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin.

LIRE AUSSI : Ineos : Jim Ratcliffe investit deux milliards d’euros dans l’hydrogène vert

Et même si Bob Ratcliffe estime qu’il sera « difficile » voir « impossible » de concurrencer le Paris Saint-Germain en championnat, le président de la branche football d’Ineos espère prendre exemple sur Lille, vainqueur du championnat la saison dernière. Avec des dirigeants ambitieux et une équipe qui commence à se structurer sous la houlette de leur entraîneur Christophe Galtier, l’OGC Nice pourrait bien vivre les plus belles heures de son histoire dans les années à venir.