Oleg Petrov : « Nous allons tout faire pour redorer le blason de l’AS Monaco »

Oleg Petrov : « Nous allons tout faire pour redorer le blason de l’AS Monaco »

Le Vice-Président, directeur général de l’AS Monaco, Oleg Petrov, s’est exprimé sur la fin de saison de l’AS Monaco évoquant la saison prochaine, tout comme le coach monégasque Leonardo Jardim.

Battu par Nice vendredi soir, sur la pelouse de l’Allianz Riviera, l’AS Monaco assure malgré tout son maintien en Ligue 1. En effet, grâce à la défaite de Caen à domicile contre les Girondins de Bordeaux, le club de la Principauté finit la saison à la 17e place du classement, soit un place avant les barrages. Un sauvetage in extremis commenté par Oleg Petrov, remplaçant de Vadim Vasilyev depuis plusieurs mois.

« Cela a été une saison très difficile, nous avons validé notre maintien en Ligue 1, je veux remercier tous les supporters du club pour leur soutien. Dans les prochains jours, nous allons faire le bilan, préparer la saison prochaine et tout faire pour redorer le blason de l’AS Monaco. »

Des mots fort aux qui laissent présumer de nombreux changement cet été, avant le coup d’envoi de la saison 2019-2020, en août prochain.

« Je suis content d’avoir atteint notre objectif malgré la défaite »

De son côté Leonardo Jardim partage sa joie et son soulagement :

« Cela a été très dur pour tout le monde, pas seulement pour moi qui ai profité de trois mois dehors (cf : son limogeage). La saison a été très difficile et nous devons penser la prochaine en tenant compte de nos erreurs. Mais aujourd’hui je suis très soulagé, très content. En janvier, je suis revenu pour le côté émotionnel, parce que j’aime ce club, j’habite à Monaco et parce que le président m’a appelé directement. Je suis content d’avoir atteint notre objectif malgré la défaite. Monaco continuera à jouer en Ligue 1. À titre personnel, je ne suis jamais descendu, je ne voulais pas connaître la relégation. »

Quid de la saison prochaine ? « On ne l’a pas beaucoup préparée. Il faut beaucoup réfléchir sur cette année, ne pas faire les mêmes erreurs, ne faut pas annoncer une équipe pour jouer le podium quand elle n’a pas le niveau pour le faire.»

L’entraineur portugais soulignera cependant l’importance de réduire l’effectif : «Plus que de prendre des joueurs, il va falloir en faire partir. Car on a plus de 72 joueurs sous contrat. C’est beaucoup.»

Puis, interrogé sur son avenir au sein du club, il déclarera avec humour : «Il me reste deux ans de contrat. J’ai signé et j’ai pris un risque. Maintenant qu’on est sauvé, je pense que oui (je reste). Même si ce n’est pas moi qui décide au final.»