La Journée Mondiale de l’Environnement du 5 juin sera centrée cette année sur la pollution de l’air, un problème mondial majeur avec plus de 7 millions de décès par an et 9 personnes sur 10 qui respirent un air pollué. Un jour symbolique qui verra la Principauté de Monaco signer son adhésion au réseau Breathlife.

Lors de la 1ère Conférence mondiale de l’OMS sur la pollution de l’air et la santé qui s’est tenue à Genève du 30 octobre au 1er novembre 2018, le Prince Albert II annonçait que la Principauté s’associait à la campagne Breathlife. Une initiative conjointe de l’OMS, l’ONU-Environnement et la Coalition pour le climat et l’air pur (CCPA), afin de mobiliser les villes et les individus, dans le but de protéger la santé de tous ainsi que la planète contre les effets de la pollution de l’air.

En cette Journée Mondiale de l’Environnement, les Conseillers de Gouvernement-Ministres Marie-Pierre Gramaglia et Didier Gamerdinger vont signer l’adhésion de la Principauté au réseau Breathlife. La Principauté s’engage ainsi à améliorer la qualité de l’air, en atteignant les objectifs fixés par l’Organisation Mondiale de la Santé d’ici 2030, notamment en favorisant l’utilisation des véhicules propres, en réduisant les émissions provenant des bâtiments, liées au chauffage ou à la climatisation, en limitant les tonnages de déchets incinérés et en favorisant les énergies alternatives telles que la thalassothermie.

Vers une Principauté durable

Pour rappel, la Principauté surveille quotidiennement, depuis 1995,  la qualité de l’air en 5 points sur son territoire par des stations mesurant des polluants tels que les particules, les oxyde d’azote, le dioxyde de souffre, l’ozone, le monoxyde de carbone et certains métaux.  Des développements sont actuellement entrepris afin d’évaluer les teneurs en particules très fines issues des combustions.

Un partenariat entrepris depuis 2015 avec AtmoSud, l’Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l’Air en région Provence Alpes Côte d’Azur, permet le calcul et la mise à disposition d’une prévision de la qualité de l’air globale sur la Principauté, annoncée quotidiennement aux résidents par l’intermédiaire d’un Indice de Qualité de l’Air (IQA) sur le site du Gouvernement.

Dans le cadre du programme Smart City nous allons également installer sur les abris voyageurs des micro-capteurs d’évaluation de la qualité de l’air. Une étape de plus, pour Monaco, qui compte plusieurs mesures en terme d’élimination des énergies fossiles, de gestion des déchets et de soutien à une mobilité propre, en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre, et d’améliorer la qualité de l’air.

A noter également les bus de la CAM seront gratuits pendant la Journée Mondiale de l’Environnement, mercredi 5 juin.