Retour sur le voyage à Romans-sur-Isère d’Albert II de Monaco

Retour sur le voyage à Romans-sur-Isère d’Albert II de Monaco

C’est un retour sur le passé monégasque qu’a effectué ce jeudi 12 septembre S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, en se rendant dans la petite ville de Romans-sur-Isère, donnée au Rocher par Louis XIII en 1641. Une plaque commémorative sur ce pan d’histoire y a été dévoilée.

En 1641, Louis XIII avait donné, par le biais d’un traité, la ville de Romans-sur-Isère (ainsi qu’une partie de la Drôme) et 500 soldats, au Prince de Monaco d’alors, Honoré II. Ce dernier se mettait ainsi sous la protection du Roi de France et quittait celle du roi d’Espagne. Le Rocher perd alors ses territoires espagnols, mais acquiert ceux de la Drôme. Le Prince de Monaco devient duc de Valentinois par la même occasion. Jusqu’en 1789, où la Révolution française met fin au fameux traité, permettant à la Drôme de redevenir pleinement française. Un pan d’histoire qui relie la Principauté et la France et qui a été commémoré à Romans-sur-Isère ce jeudi 12 septembre, par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco.

Un événement pour la région

Il s’est rendu à Romans-sur-Isère pour dévoiler une plaque commémorative de ce traité, à la collégiale Saint-Barnard, avant d’entamer une visite de la ville. Un événement qui a attiré non seulement de nombreux médias, mais aussi une foule dense, venue acclamer le Prince. Albert II en a profité pour signer des autographes et se prêter au jeu des photographies et selfies. Et de saluer son ami de longue date, Gérard Christaud qui habite à Bilieu et qui n’aurait manqué l’occasion sous aucun prétexte.