Transferts : l’A.S. Monaco, club vendeur de la décennie

Transferts : l’A.S. Monaco, club vendeur de la décennie

Selon le rapport de septembre 2019 rédigé par l’Observatoire du football CIES, Monaco est le club européen qui a gagné le plus d’argent en indemnité de transfert depuis 2010. L’équipe de la Principauté a reçu plus d’un milliard d’euros par ce biais en neuf ans.

Fabinho à Liverpool pour 50 millions d’euros, Benjamin Mendy à Manchester City pour 57,5 millions. Thomas Lemar à l’Athlético Madrid contre 72 millions d’euros, et le record absolu de Kylia Mbappé, parti il y a deux ans au PSG moyennant 180 millions… En quelques années les ventes de joueur réalisées par l’A.S. Monaco ont permis au club et à ses propriétaires de collecter près d’un milliard d’euros, dans un marché des indemnités en inflation continue, année après année. Et le caractère relativement économe de l’A.S.M. côté acquisition explique sans doute que l’association sportive soit le deuxième club européen le mieux classé en termes de balance : son bilan net des transferts s’établit à 215 millions d’euros, derrière le recordman, le LOSC, dont le bénéfice égale 249 millions d’euros sur la décennie.

Un modèle éprouvé

La bonne performance de Monaco sur le marché des transferts tient à plusieurs facteurs : d’une part en tant que club formateur, l’équipe a pu accompagner plusieurs joueurs jusqu’à leur maturité physique et technique, époque à laquelle leur « valeur marchande » est la plus élevée. D’autre part, elle profite d’un contexte général d’achat européen tous azimuts des clubs fortunés de Premier League. Le championnat anglais a ainsi dépensé 1,2 milliard d’euros en dix ans pour s’attacher les talents de joueurs évoluant en Ligue 1. Là encore, un record, qui vient s’ajouter à une conjoncture jamais vue : en 2019, les indemnités de transfert acquittées dans l’ensemble des pays du Big 5 (Premier League, Liga, Série A, Bunedesliga, Ligue 1) ont représenté 6,6 milliards d’euros. Cette somme s’établissait seulement à 1,5 milliard en 2010 !