La police monégasque en pleine campagne pour la tranquillité publique

La police monégasque en pleine campagne pour la tranquillité publique

Depuis la semaine dernière, les opérations de contrôle se multiplient au sein de la Principauté et devraient se poursuivre dans les jours à venir. A la clé : une surveillance accentuée des débordements sur la vitesse, des nuisances sonores et des conduites inadaptées.

Impliqué dans l’amélioration de la qualité de vie, le gouvernement monégasque a engagé une campagne pour la sûreté publique aux quatre coins du territoire. Des équipes assermentées se relayent de jour comme de nuit à différents points fixes pour opérer un maillage préventif. Après le Larvotto et le carrefour de la Rose des Vents, les contrôles se sont concentrés sur l’avenue Princesse-Grace où les noctambules ont souvent tendance à dépasser la vitesse autorisée. En cas de course-poursuite, le commandant Fabien Vachetta dispose d’éléments du peloton motocycliste pour agir.

Une attention portée sur et en dehors de la route

Les comportements sur le trottoir et en bordure des axes sont également passés au crible. L’utilisation des vélos à assistance électrique par des enfants de moins de 16 ans préoccupe de plus en plus, tout comme les cas de morsures de chiens et l’augmentation des vols de vélos. La pollution sonore est aussi un point essentiel. Les grosses cylindrées sont contrôlées, tout comme les chantiers en dehors des horaires légaux. Avec pour objectif un maintien de la qualité de vie au sein de la Principauté, la police compte bien sanctionner toute nuisance qui porterait préjudice à la tranquillité des habitants.