On redécouvre Fritz Lang avec un ciné-concert à l’Opéra de Monte-Carlo

On redécouvre Fritz Lang avec un ciné-concert à l’Opéra de Monte-Carlo

C’est un rendez-vous tout particulier qui attend les Monégasques ce dimanche 3 novembre, à partir de 11h, à l’Opéra de Monte-Carlo. Un ciné-concert exceptionnel du film fleuve Les Nibelungen de Fritz Lang, reprenant la tétralogie L’Anneau de Nibelung de Richard Wagner.

Si de Fritz Lang on retient surtout ses films emblématiques tels que Metropolis, La Femme au portrait ou M le maudit, il en est un, impressionnant pour l’époque, qui est désormais remis au goût du jour et réhabilité, Les Nibelungen. Un film datant de 1924 et co-écrit avec son ex-épouse, Thea von Harbou. Un film muet en noir et blanc, donc, interprété par des stars du cinéma allemand d’alors (Margarete Schön, Paul Richter ou encore Hann Ralph) et qui s’inspire de la tétralogie L’Anneau de Nibelung de Richard Wagner, dont le compositeur Gottfried Huppertz reprend les thèmes musicaux les plus connus. Un film fleuve, de plus de 288 minutes, coupé en deux parties (La Mort de Sigfried et La Vengeance de Kriemhild) et qui a été entièrement restauré ces dernières années.

Fantastique et mystère au programme

Outre la tétralogie de Wagner, le film reprend le poème allemand éponyme datant du 13e siècle, autour de Sigfried, fils du roi Siegmund et qui tente d’obtenir la main de son aimée, Kriemhild, la sœur du roi Gunther. Après avoir tué un dragon, il devient invulnérable, sauf à une infime partie de son épaule. Le roi Gunther consent à lui accorder la main de sa sœur, uniquement si Sigfried lui ramène la belle Brunehilde qu’il désire. Une mission qui coûtera la vie du héros et dont Kriemhild cherchera à venger la mort. Un film qui mêle romance, fantastique, chevalerie, drame et aventure, considéré comme un chef d’œuvre absolu. Il sera donc diffusé à l’Opéra de Monte-Carlo en deux parties, le dimanche 3 novembre, à 11h pour la première et 15h pour la seconde. Une expérience rare à ne pas manquer.