Villa troglodyte : le luxe écolo à Monaco

Villa troglodyte : le luxe écolo à Monaco

Dans la continuité de la politique environnementale menée par le Prince Albert II, les riverains ont pu découvrir depuis quelques mois l’étonnante silhouette de la Villa Troglodyte. Cet édifice taillé dans la roche propose une véritable réflexion sur l’utilisation de l’espace et de l’énergie.

Avec pas moins de cinq niveaux pour 500 m², la Villa Troglodyte a été conçue par l’architecte Jean-Pierre Lott et réalisée par la Société monégasque J. B. Pastor & Fils. À l’actuel emplacement où se dresse l’impressionnante demeure, il n’y avait que de la roche. 20 mois de travaux plus tard, le surprenant bâtiment attire tous les regards dans le lacet de l’avenue Hector Otto. Depuis l’entrée, une passerelle survole une somptueuse piscine pour donner accès au hall. Ensuite, un ascenseur dessert les étages entre les planchers et les plafonds de verre. Le projet a toujours été de construire un logement proche de la nature, capable de se fondre dans le rocher environnant. Une optique écologique et d’économie d’énergie se démarque clairement dans son fonctionnement.

Un souhait de miser sur les énergies renouvelables

Partie conséquente des dépenses énergétiques, le chauffage est un point essentiel dans la démarche environnementale de cette villa hors-norme. Des pompes à chaleur géothermiques s’associent à des panneaux photovoltaïques et une isolation en liège pour limiter la consommation. À l’image de l’énergie solaire, les solutions renouvelables se multiplient avec des récupérateurs d’eau de pluie, un système de recyclage des eaux grises, ainsi qu’une automatisation des sources de lumière. Avec un budget de 3 millions d’euros, la Villa Troglodyte propose ainsi une nouvelle vision de l’habitat de demain.