Hier soir, Monaco a joué un bon basket mais Bologne a eu le dernier mot. Cette première défaite de la saison à Gaston-Médecin – la première sous l’ère Sasa Obradovic –, empêche la Roca Team de terminer à la première place du groupe A. Mais cela ne remet pas en cause ni la qualification pour le Top 16, ni le bon travail accompli depuis le début de saison.

 

Il s’appelle Milos Teodosic et c’est un géant. Ancien MVP de l’Euroligue, le meneur bolognais a sorti un très grand match hier soir, à Gaston Médecin. Avec 25 points inscrits, il a mis fin au rêve monégasque qui était de terminer en tête de cette poule. Les Roca Boys n’ont pas démérité, loin de là. Avec une entame de match de feu qui a permis aux coéquipiers de Dee Bost de mener de 13 points à la fin du premier quart temps, Monaco y a crû.

 

En manque d’adresse

 

La réussite de Teodosic cumulée à la maladresse aux tirs à 3 points (4/23) explique ce retournement de situation et la victoire italienne. « On a affronté une grande équipe, expérimentée. On aurait dû être plus patient pour contrôler le match et le résultat. Cela peut nous servir de leçon », a confié le coach monégasque sur le site du club après la rencontre. Monaco jouera la phase finale de l’EuroCoupe et l’équipe doit s’attendre à tomber sur du lourd !

 

Dès vendredi, Monaco reprend le chemin du championnat avec un déplacement au Portel.