Monaco n’a plus de temps à perdre et cela tombe bien : les matchs s’enchainent tous les trois jours en ce moment. Après son succès à Toulouse, place à Amiens, à Louis II ce samedi (20 heures). Une victoire est attendue pour – enfin ! – basculer dans la première partie du tableau. Ce serait également une belle façon de rendre hommage à Henri Biancheri, l’ancien joueur et directeur sportif de l’AS Monaco disparu en début de semaine.

 

A la lecture du bilan monégasque depuis le début de saison, le constat a de quoi donner le vertige. En 15 matchs, l’ASM a gagné 6 fois et perdu… 6 fois. Un bilan forcément mitigé pour les joueurs de Leonardo Jardim qui voudraient bien prendre de la hauteur et quitter cette modeste 13e place. « Le début de saison nous a fait prendre du retard, nous essayons de le rattraper. Maintenant il y a Amiens à la maison et notre objectif reste le même : prendre les trois points », a déclaré le coach portugais en conférence de presse.

 

Sans Slimani, avec Augustin

 

Jardim a apprécié le comportement de ses joueurs à Toulouse (2-1), à commencer par la hargne d’un Jean-Kévin Augustin qui retrouve du temps de jeu en l’absence d’Islam Slimani, suspendu ce samedi. Le milieu tourne bien et Cesc Fabregas, le supposé leader technique, était encore sur le banc à Toulouse. L’Espagnol devrait débuter demain, dans le but de le relancer après sa blessure contractée en octobre. « Bien entendu qu’on compte beaucoup sur Cesc, sa technique incroyable, sa vision, son expérience et son leadership », a voulu préciser le coach. En cas de succès, l’ASM reviendrait à hauteur de la 7-8ème place. Voilà un beau coup à jouer !

 

Une minute d’applaudissements sera observée avant le coup d’envoi du match en l’honneur de l’ancien joueur et directeur sportif de l’AS Monaco. Les hommes de Leonardo Jardim porteront un brassard noir pour marquer leur soutien à la famille et aux proches d’Henri Biancheri.