Une heure avant le lancement de sa 36e édition, le Printemps des Arts de Monte-Carlo a annoncé l’annulation de l’événement. Pour lutter contre la propagation du virus COVID-19, le Gouvernement Princier a pris la décision d’interdire tout rassemblement de plus de 100 personnes pour une durée indéterminée.

 

J-1 avant le Festival, les représentations en pleine répétition

Malgré l’ampleur de la situation avec le virus COVID-19, le Festival du Printemps des Arts de Monte-Carlo continuait les répétitions des représentations.

 

Un festival ancré à Monaco

Fondé en 1970 sous la présidence de la Princesse Grace de Monaco, le Festival du Printemps des Arts de Monte-Carlo s’engage chaque année à faire découvrir des musiques provenant du monde entier. Sous la direction artistique du musicien et compositeur Marc Monnet, le public profite durant quatre à cinq week-ends des plus grands classiques. Grâce à une programmation unique et des musiciens exceptionnels, le festival fait parler de lui depuis plusieurs années.

View this post on Instagram

#Repost @monacotribune ・・・ 🇫🇷 Le printemps est toujours célébré avec style au Printemps des Arts (@printempsdesartsmc) Du 13 mars au 11 avril, le Festival international des arts de printemps présente des projections de films, du théâtre, de la poésie et des spectacles de danse traditionnelle et contemporaine de centaines d'artistes. Les visiteurs peuvent non seulement profiter du programme du festival, mais aussi des magnifiques espaces de la Salle Empire de @hoteldeparismc — 🇬🇧 Spring is always celebrated in style at the Printemps des Arts festival (@printempsdesartsmc) Taking place from the 13th March – 11th April, the International Spring Arts Festival presents film projections, theatre, poetry, traditional and contemporary dance performances from hundreds of artists. Not only can visitors enjoy the festival programme, but also the elaborate rooms of the Salle Empire @hoteldeparismc and others that play host Crédit photo : © Philippe Fitte #Monaco #MonteCarlo #monaco🇮🇩 #riviera #travel #tourism #Riviera #monacolife #monacolifestyle #monacomoments #travel #southoffrance #frenchriviera #printempsdesartsmc #musicfestival #printempsdesartsmonaco

A post shared by Printemps des Arts Monte-Carlo (@printempsdesartsmc) on

 

Cette année le Québec aurait été à l’honneur

Grâce à la collaboration du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et le soutien de l’Institut Culturel Avataq-Nunavik situé dans le grand nord québécois, Monaco était fier de mettre en lumière la culture québécoise à travers des œuvres inédites de l’art inuit. Cela aurait été l’occasion pour les festivaliers de voyager au Québec à travers des concerts, des danses, des pièces de théâtre et de faire découvrir le chant de gorge inuit.

Reconnu pour être une activité ludique et compétitive, le « jeu de gorge » met en scène des femmes installées face à face en se tenant les épaules, produisant des sons au rythme des percussions. Un chant qui est loin d’être à la portée de tous. En effet, l’endurance et le souffle sont les caractéristiques phares de ce chant traditionnel réputé pour être extrêmement puissant et méticuleux.

 

Pour l’instant, aucune information n’a été communiquée par le Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo pour savoir si l’événement était repoussé ou non. En attendant le Gouvernement Princier prend des précautions face au virus COVID-19 en annulant plusieurs événements culturels et sportifs. D’autres informations seront communiquées au fil des jours.