À l’heure où dame nature reprend un peu plus ses droits, certaines industries dont le textile génère habituellement 21 fois plus de gaz à effet de serre que l’ensemble des vols internationaux et du transport maritime réunis. Étant un des secteurs les plus polluants du monde, la fast fashion émet chaque année 1.2 milliards de gaz à effet de serre. Une situation alarmante qui remet en question notre manière de consommer.

Mode impact sur l'environnement

L’impact sur l’environnement

Et si on adoptait une mode eco-friendly ?!

Que signifie concrètement une mode eco-friendly ? Eco-friendly traduit en français éco-responsable devient de plus en plus en vogue dans notre société. Devenir responsable de notre propre consommation pour préserver l’environnement de notre planète, devient une nécessité. C’est d’ailleurs, un mouvement qui commence à prendre une place importante dans le monde de la mode. En effet, de nombreuses marques se sont tournées vers des vêtements éco-responsables en utilisant seulement des matières premières (coton biologique, chanvre, lin, ect.). D’autres grandes enseignes dont Zara recycle les vêtements et les accessoires en leur donnant une seconde vie. Fini le gaspillage, un conteneur à la disposition des clients réceptionne les habits qu’ils ne veulent plus porter. Les vêtements donnés à la boutique de Zara à Monaco sont recyclés et transformés en de nouveaux tissus pour être commercialisés afin de financer des associations à but non lucratif.

Zara écologique

Zara Monaco

Solidarité et recyclage, un beau binôme !

Certaines villes voient apparaître sur leurs trottoirs de plus en plus de friperies. Dans certains pays dont au Canada, on peut y voir des associations à but non lucratif ayant pour objectif de faciliter l’insertion sociale et professionnelle. Ce sont des boutiques ouvertes au public proposant un double service, venir faire du shopping  comme dans un magasin « normal » et récupérer tous vos vêtements qui sont cachés au fond de votre armoire. Tous les objets et tenues récupérés sont nettoyés et mis en vente à des prix dérisoires. Ce sont des organismes qui font donc d’une pierre deux coups en recyclant l’usagé et en formant des gens à la vente au détail. Un geste à la fois solidaire et écologique qui a permis au Canada en 2018 de redonner une seconde de vie à 2.4 milliards de produits usagés.

À Monaco, plusieurs organismes permettent aussi de donner une seconde vie aux vêtements et d’apporter du soutien aux personnes qui en ont besoin. L’association Semeurs d’Espoir Monaco organise chaque année le « Vide Dressing Solidaire» au profit de plusieurs associations locales. Installé pendant trois jours dans le centre commercial de Fontvieille, le vide dressing récupère tous vos vêtements et accessoires perdus au fond de votre placard. Pour sa première édition en 2016, l’association avait récolté 9 tonnes de vêtements en quatre jours. Fort de son succès, l’opération renouvelle chaque année l’expérience pour apporter son soutien aux plus démunis tout en luttant contre le gaspillage de vêtements.

Upcycling et Do It Yourself !

Des applications voient le jour grâce à cette nouvelle forme de consommation. Certaines d’entre elles vont au-delà du recyclage et propose l’upcycling. Mais que signifie upcylcing?  Do It Yourself  « Fais le toi-même » est actuellement l’une des tendances les plus en vogue et qui attire les milléniaux. L’idée est de transformer, personnaliser et revaloriser des matériaux. Des draps qui se transforment en caleçons ou encore des pneus qui sont réutilisés pour devenir des ceintures. Des applications mettent en place des vides dressing, des échanges d’habits et s’intéressent à des marques respectueuses de l’environnement. L’application Upcycli lancée en 2019 au Québec est représentée aux quatre coins du globe (Canada, Belgique, Japon et France). Sa philosophie est basée sur des valeurs éco-responsable afin de préserver l’environnement et de démocratiser des pratiques éthiques. L’application propose différents services : vente et achat, des tutoriels pour transformer vos vêtements et l’échange des astuces au sein de la communauté. Une application révolutionnaire pour tous les amoureux de la mode et soucieux de leur environnement.

Le recyclé, une marque de fabrique !

De plus en plus de stylistes se lancent dans des collections recyclées. La fille de la princesse Stéphanie de Monaco, Pauline Ducruet a lancé le 3 février 2020 sa propre marque de mode unisexe et éco-responsable. Alter-Designs adopte une production soucieuse de son environnement en créant des collections recyclées.  Ce sont des matériaux de seconde main que la jeune styliste rachète et transforme. Toutes les pièces utilisées pour composer sa collection dont la soie ou encore le denim sont réutilisés.  Une collection à son image, Pauline Ducruet a toujours eu un intérêt marqué à l’égard de l’environnement. Des valeurs qu’elle défend depuis toujours et qu’elle a su mettre en avant à travers une collection de mode éco-responsable.

De nombreuses personnalités se préoccupent de plus en plus de leur environnement et se lancent dans des concepts dédiés aux vêtements recyclés. C’est le cas de la businesswoman, Claudia Cherki installée à Monaco est à la tête de la marque vestimentaire DrFit. Son concept est basé sur la fabrication de vêtements recyclés à travers des matières plastiques récupérées en mer. Coton organique et fibres plastiques sont les matériaux phares qui représentent la marque.  Au-delà de produire seulement des vêtements, Claudia Cherki s’est donné aussi comme défi de proposer du linge de maison, des broderies et des uniformes aux entreprises monégasques. Un concept écologique qui raisonne de plus en plus au cœur de la Principauté.

Grâce à toutes ces actions mises en place, il est maintenant plus facile de respecter notre environnement tout en étant amoureux de la mode. Une certaine prise de conscience de notre société, nous permet aujourd’hui d’adopter une consommation responsable et durable. Certes, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que l’industrie de la mode ne génère plus du tout de pollution. Mais la mode eco-friendly gagne de plus en plus de terrain sur le marché du textile. Peut-être que d’ici quelques années, notre shopping deviendra seulement éco-responsable ?