Au terme d’un Grand Prix de Monza (Italie) complètement fou et remporté par le Français Pierre Gasly (Alpha Tauri), Charles Leclerc (Ferrari) a été victime d’un accident, un an après sa victoire ici-même sur les terres de la Scuderia.

Parti seulement de la treizième place sur la grille, le Monégasque a bien failli réaliser une belle performance lors du Grand Prix d’Italie de Monza. Quatrième de la course au 25e tour grâce à l’apparition miraculeuse de la voiture de sécurité, Charles Leclerc a perdu le contrôle de sa monoplace à la sortie de la mythique course parabolique et s’est retrouvé dans le mur de pneus, heureusement sans incidences graves. « J’ai tout simplement perdu la voiture, il n’y a pas à chercher plus loin que ça, c’était course très compliquée, expliquait Leclerc à l’issue de la course. Lors de la première partie de la course, enfin de notre course, on a eu des problèmes d’équilibre. Ensuite, sur les pneus durs, c’était très compliqué avec beaucoup de sous-virage en entrée et survirage en sortie, et je n’ai pas réussi à rattraper la voiture. » En gommes dures, la course du Monégasque est devenue un vrai calvaire, jusqu’à cet accident, qui lui a coûté une éventuelle place dans les dix, une semaine après une course déjà extrêmement frustrante à Spa-Francorchamps, un Grand Prix qu’il avait également remporté la saison dernière. Que les temps ont changé, en seulement un an, pour Charles Leclerc et la Scuderia Ferrari…