Sept nouveaux cas d’infection au Covid-19 ont été recensés ce 31 août. Une nouvelle ordonnance souveraine précise également les zones à risques dans le cadre de la mise en quarantaine.

Depuis le début de la pandémie, 138 personnes ont été touchées en Principauté. Quatre personnes sont hospitalisées au Centre Hospitalier Princesse Grace : un résident et un non-résident, ainsi que deux résidents en réanimation. Le nombre de patients guéris est toujours de 89. Le Centre de Suivi à Domicile continue de soutenir médicalement 42 personnes, confinées à leur domicile.

Le Royaume-Uni, la Suisse et le Vatican zones à risques

La mise en quarantaine peut être imposée à toute personne diagnostiquée positive jusqu’à sa guérison, mais aussi à toute personne présentant un risque ou des signes d’infection potentiels. Dans ce dernier cas, la quarantaine est effectuée pendant le temps d’incubation du virus (14 jours) et jusqu’à l’obtention des résultats d’examens médicaux.

Toute personne en provenance d’un pays autre qu’un État membre de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, le Royaume-Uni, Saint-Marin, la Suisse ou le Vatican est considérée comme présentant un risque d’infection potentiel au coronavirus. « Est également considérée comme présentant ce risque toute personne en provenance d’une région de l’un des pays européens précités pour laquelle l’incidence cumulée sur 14 jours est supérieure à soixante cas d’infection par le virus SARS-CoV-2 pour cent mille habitants », précise la décision ministérielle.

La mise en quarantaine n’est pour autant pas nécessaire quand la personne qui arrive en Principauté présente un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant son arrivée.