Ce vendredi 23 octobre, le ministre d’État Pierre Dartout a annoncé de nouvelles mesures destinées à limiter la propagation du Covid-19 en Principauté.

Vingt-quatre heures après l’annonce de l’extension du couvre-feu à 54 départements en France, c’est au tour de Monaco d’instaurer de nouvelles mesures face à la recrudescence des contaminations au coronavirus. Avec un taux d’incidence de 81,58 cas pour 100 000 habitants, la Principauté reste loin des chiffres français (251,5 à l’échelle nationale et 153 dans les Alpes-Maritimes) mais « la situation demeure grave », a déclaré le ministre d’État Pierre Dartout.

Plusieurs nouvelles mesures

Bien que le taux d’incidence ait doublé en une semaine, « le couvre-feu ne se justifie pas à Monaco », a assuré Pierre Dartout. Pour autant, plusieurs nouvelles mesures seront appliquées à partir du samedi 24 octobre et cela jusqu’au 1er décembre.

  • La fermeture des bars et des restaurants à 23h30, la réservation au préalable pour les services du soir ou encore la limitation des tablées à six personnes (contre dix aujourd’hui).
  • L’accès au Casino de Monte-Carlo sera également interdit dès minuit.
  • Le nombre de passagers dans les transports en commun sera limité.
  • La pratique des sports de combat non professionnelle est aussi temporairement suspendue.
  • Les salariés qui résident dans les Alpes-Maritimes devront se munir d’une attestation pour les déplacements entre 21 heures et 6 heures du matin.

Notre objectif est de rester pragmatique et souple. Si la situation sanitaire devait s’aggraver, nous pourrions être amenés à devoir prendre des mesures plus strictes. Mais nous voulons l’éviter au maximum pour maintenir le plus possible un équilibre entre la protection sanitaire et l’activité économique indispensable à nos emplois et notre prospérité.

Pierre Dartout

« Une contamination sur deux se produit dans le cercle privé », a rappelé le ministre d’État, qui en invite donc à « éviter les grandes réunions entre amis et en famille ». Les monégasques et les résidents sont également appelés à éviter les déplacements non nécessaires dans les régions très impactées par le virus.