Jusqu’au 3 janvier 2021, la salle d’exposition du Quai Antoine 1er accueillera une exposition de portraits filmés réalisés à Monaco par Charles Fréger.

Danseuses, ouvriers de chantier, sportifs, scolaires… « Différents groupes ou communautés qui constituent l’identité du pays » ont été immortalisés, l’espace de quelques secondes, par le photographe Charles Fréger : le résultat est projeté sur des panneaux monumentaux, dans la salle d’exposition sur le Quai Antoine 1er.

Portraits filmés pour plus de proximité

Depuis le début des années 2000, ce photographe français travaille sur le projet « Portraits photographiques et uniformes » mettant en scène « le vêtement, l’uniforme, l’apparat, et comment, à travers ces derniers, l’individu représente le groupe, la communauté ». Voyageant à travers le monde, Charles Fréger enrichit son corpus de portraits déjà conséquent et caractérisé par une mise en œuvre presque sérielle.

« La production du projet revêt à Monaco une dimension particulière, explique Björn Dahlström, commissaire de l’exposition, c’est comme si l’artiste ici, malgré lui, avait activé, à l’échelle d’une nation, une esthétique relationnelle ». Dans le contexte du Covid-19 et du déconfinement, Charles Fréger a décidé d’opter pour des portraits filmés plutôt que photographié afin de créer « une plus grande proximité entre le modèle et son public ». L’exposition est accessible en entrée libre du mardi au dimanche, de 13h à 19h.